La première semaine de grossesse ou la 3ème semaine d’aménorrhée est une période presque inaperçue chez une femme enceinte. Même si l’embryon est en train de se former dans le ventre de la femme, aucun symptôme n’est encore réellement perceptible. À cette étape, vous n’êtes pas encore en mesure de savoir si vous êtes enceinte, car le retard des règles sera normalement au cours de la prochaine semaine. Nous vous aidons à mieux connaître votre corps à travers ces quelques conseils. Cela dit, il existe quelques signes révélateurs. Ce guide symptôme de grossesse 1 semaine vous apprendra à les discerner.

Symptôme de grossesse 1 semaine : est-ce qu’il y a des signes révélateurs ?

1 semaine de grossesse ou 3 SA : je suis enceinte ou pas ?

Pendant la semaine d’aménorrhée, aucun signe physique de la grossesse n’est pas encore ressenti. Il en est de même pour autres signes dits « glaire grossesse », tels que : fatigue, nausées, maux de tête, crampes, odorat développé, besoin fréquent d’uriner, etc. Il est donc quasiment impossible de savoir si vous êtes enceinte ou non. Vous devrez encore patienter quelques jours. Lors de cette 1ère semaine de grossesse, vous n’aurez peut-être qu’un seul symptôme possible. En principe, vos seins peuvent être plus sensibles, mais à part cela, il n’y aura rien de très remarquable.

Les pertes blanches sont-elles des signes d’une grossesse ?

Les pertes blanches se rattachent au cycle menstruel et se modifient donc à travers celui-ci, notamment lors de l’ovulation. Durant la première semaine, il se peut que vous ayez des pertes blanches volumineuses. Cela pourrait se modifier et vous indiquer enfin qu’il y a un changement au niveau hormonal. Il faudra alors être prudente, puisque seuls le retard des règles et un test de grossesse positif peuvent confirmer que vous êtes réellement enceinte.

Date de début de grossesse : quand faire un test ?

Beaucoup de femmes se demandent s’il y a déjà un symptôme de grossesse 1 semaine qui est déjà évident. En général, la première semaine ne montre pas de signe annonciateur, car les symptômes peuvent être assimilés à d’autres troubles. Rien ne sert de ce fait de se hâter à faire un test ou une échographie à 1 semaine de grossesse.

L’hormone bêta-HCG détectée par le test via le dosage urinaire ou sanguin n’est sécrétée qu’à partir du 8ème jour après la fécondation, c’est-à-dire, quand l’œuf vient s’installer dans la paroi utérine. Autrement dit, que vous soyez enceinte ou non, le test sera toujours négatif. Il en est de même pour l’échographie. Elle ne permet pas d’entendre le battement du cœur du fœtus ni de confirmer qu’il s’agit vraiment d’une grossesse. Donc, il faudra vous armer de patience !

Semaine d’aménorrhée et calcul à faire

Durant la 3ème semaine d’aménorrhée, nous ne pouvons pas encore parler de fœtus. L’ovule qui vient d’être fécondé va d’abord se diviser et mettre plusieurs jours pour atteindre l’utérus, puis s’y fixer pour enfin y rester pendant 9 mois. Voici comment se déroule le calcul de cette première semaine :

  • La division cellulaire : après la fécondation, les cellules du futur bébé vont commencer à se diviser pour former deux cellules similaires, appelées blastomères. Celles-ci vont encore continuer à se diviser. Ici, on ne parle pas encore de fœtus, mais de morula, parce l’œuf fécondé ressemble encore à une petite mûre. La morula va ensuite donner naissance au placenta et à l’embryon. Vers la fin de la première semaine, l’embryon est encore tout petit, car il mesure environ 1 millimètre.
  • L’implantation de l’œuf dans l’utérus ou la migration : lorsque la morula est fécondée, elle met généralement 4 jours pour arriver jusqu’à l’utérus, à l’aide des trompes de Fallope. Elle va par la suite se fixer solidement dans la paroi utérine. Cette étape est appelée la nidation. À compter de ce moment (8 jours après la fécondation), votre corps va commencer à sécréter l’hormone HCG qui va augmenter la production des œstrogènes, ainsi que de la progestérone. Ce sont ces dernières qui vont assurer la nidation de l’œuf et le bon développement du placenta.