Artblog.fr » Santé » Grossesse » Soulager une sciatique lorsque l’on est enceinte : comment faire ?

Soulager une sciatique lorsque l’on est enceinte : comment faire ? 89

Vous êtes enceinte, et vous avez particulièrement mal dans le bas du corps ? Vous ressentez une douleur qui irradie dans la fesse, et jusque dans les jambes ? Dans ce cas, vous souffrez certainement d’une sciatique grossesse. Comment faire pour la soulager ? Pourquoi les femmes enceintes ont tendance à ressentir une douleur dans le dos ? La sciatique enceinte est-elle la même que la sciatique classique ? Rassurez-vous, il existe des méthodes très efficaces, qui vos permettront de soulager la douleur. Autre point rassurant : la sciatique de grossesse n’est pas aussi grave qu’une réelle sciatique, provoquée par une hernie discale. C’est ce que nous allons voir.

Comment soulager une sciatique

Sciatique grossesse : c’est quoi exactement ?

Lorsque l’on parle de sciatique, on parle en général du nerf sciatique, qui part du dos et qui se poursuit jusque dans les jambes. Lorsque le nerf est douloureux, par abus de langage, nous appelons cela une sciatique. Cette douleur est particulièrement vive et lancinante, et il faut la reconnaître.

Comment est-il possible de reconnaître la sciatique femme enceinte ?

Si vous avez mal au dos, et jusque dans la fesse, dans la cuisse, dans le mollet ou dans la jambe, avec une sensation de fourmillent dans la jambe et le pied, alors ne cherchez plus, vous avez effectivement une sciatique. Cette douleur peut également donner la sensation d’une brûlure. Elle est très facilement reconnaissable, et il faut trouver des solutions pour en venir à bout.

Sciatique grossesse et sciatique classique : quelle est la différence

La sciatique de grossesse est provoquée par une variation de poids importante, par les postures que prennent les femmes enceintes, mais également par tous les bouleversements que subit le corps. De ce fait, le nerf sciatique peut se retrouver irrité et donc douloureux. En revanche, une véritable sciatique est provoquée par une hernie discale, c’est-à-dire lorsque ce nerf se retrouve coincé entre deux vertèbres. Tout aussi douloureux que la sciatique de grossesse, ce phénomène est cependant beaucoup plus grave, et doit être soigné comme il se doit.

Mais alors, pourquoi la sciatique femme enceinte ?

Nous l’avons dit, cette sciatique est provoquée par les bouleversements du corps. Lorsqu’une femme enceinte commence à prendre du poids, alors elle adopte une posture un peu différente, avec le dos courbé vers l’arrière. C’est cela qui provoque la sciatique, vers le 5ème mois de grossesse.

Mais alors, comment calmer la douleur de la sciatique femme enceinte ?

Il existe des moyens très simples à mettre en place, pour faire cesser la douleur liée à la sciatique. Dans un premier temps, il est possible de porter une ceinture de grossesse. C’est une ceinture qui va vous permettre de vous tenir plus droite, puisqu’elle vous aidera à maintenir le poids de votre ventre. Ainsi, vous allez être vraiment soulagée. Mais ce n’est pas tout. À chaque instant, vous devez veiller à maintenir votre ventre. Par exemple, lorsque vous êtes allongée, n’hésitez pas à caler un coussin sous votre ventre. Évitez également les mouvements qui pourraient faire souffrir votre dos, par exemple le port de charges lourdes, ou encore la marche intensive. Même s’il est nécessaire de rester en forme et de pratiquer une activité physique, lorsque vous êtes enceinte, il reste très important de vous ménager au quotidien. Autre chose : évitez absolument de porter des talons. En effet, cela ne fera qu’empirer votre posture, et vous allez souffrir encore plus ! Lorsque vous êtes assise, posez vos jambes bien à plat. Cela évitera de provoquer des douleurs. Maintenant que nous avons vu comment faire pour soulager une sciatique, mais aussi pour l’éviter, voyons comment faire pour la soigner tout en douceur.

Il est possible de soigner une sciatique grossesse avec des traitements naturels

Évidemment, lorsque l’on est enceinte, il n’est pas possible de prendre n’importe quel médicament. De ce fait, une sage-femme sera en mesure de vous accorder des traitements parfaitement naturels, qui pourront vous permettre de soulager cette douleur. Sachez que l’ostéopathie, dans un cas de sciatique de grossesse, est particulièrement efficace. En effet, en quelques séances seulement, vous pourrez soulager la douleur. N’hésitez pas à demander des conseils concernant le praticien à votre sage-femme ! Ensuite, certains exercices physiques sont particulièrement conseillés. Vous pouvez les réaliser chez un kinésithérapeute. Encore une fois, quelques séances vous aideront à vous soulager. Vous allez voir les résultats vraiment très rapidement !

Sciatique de grossesse : d’autres conseils pour vous soulager

Lorsqu’une crise de sciatique arrive, il est nécessaire de la prendre très rapidement, et d’éradiquer la douleur le plus vite possible. C’est assez simple à faire, et cela pourra vraiment vous soulager en profondeur. Pour cela, il faut toujours avec une poche de glace dans votre congélateur. Vous pouvez l’envelopper dans une serviette, et la placer directement sur votre dos. Ainsi, vous allez vraiment ressentir les bienfaits du froid, et cela vous soulagera sur du long terme. N’hésitez pas à remplacer votre poche de glace par une autre, lorsque celle-ci commence à fondre. Le froid ne vous est pas déconseillé, et vous pouvez utiliser cette méthode comme bon vous semble, dans le but de vous soulager. Ne restez pas sans rien faire ! Lorsque les crises sont de plus en plus rapprochées, il est nécessaire de vous rendre chez votre kinésithérapeute. Rassurez-vous, une fois que votre bébé sera né, vous ne souffrirez plus de la sciatique de grossesse. Attention cependant : il ne faut surtout pas prendre de médicaments, comme des Dolipranes ou des Efferalgans. En effet, de très nombreuses substances sont vivement déconseillées aux femmes enceintes, car elle peuvent provoquer des malformations chez le fœtus. De ce fait, avant de prendre un quelconque traitement, demandez l’avis de votre médecin traitant, ou de votre gynécologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *