Artblog.fr » Bien être » Spiromètre : quelle est son utilité ?

Spiromètre : quelle est son utilité ? 0

Outil indispensable des médecins généralistes ou spécialistes, le spiromètre permet d’effectuer un ensemble de tests qui renseignent sur la santé des poumons. Les personnes qui souffrent de maladies respiratoires ou les grands fumeurs font partie du public auquel cet outil est destiné.

Fonctionnement d’un spiromètre

Le spiromètre est un appareil médical servant à mesurer les volumes d’air qu’un patient inspire et expire ainsi que les débits pour les comparer à des valeurs de référence. Le but est de savoir comment se porte sa fonction pulmonaire et la façon dont elle a changé avec le temps. Ce test est surtout réservé aux grands fumeurs ou aux personnes dites à risque. Les tests qu’il est possible de faire à l’aide de cet outil sont notamment :

  • La CVF ou capacité vitale forcée : c’est un test durant lequel le patient doit expulser tout l’air de ses poumons de façon prolongée (au moins 3 secondes) après avoir pris une forte inspiration. Étant donné qu’il est impossible d’expulser tout l’air de ses poumons, l’air restant dans les poumons est simplement appelé volume résiduel ou VR. La somme de la CVF et du VR est la CPT ou capacité pulmonaire totale.
  • La ventilation maximale par minute ou VMM : très peu courant, ce test est parfois pratiqué par des médecins de sport sur des sportifs. Il consiste à inspirer et expirer profondément sur une durée de plusieurs secondes.
  • La CVL ou capacité vitale lente : relativement similaire à la CVL, ce test ne requiert pas que le patient inspire ou expire aussi vite qu’il le peut. Le but est de comparer ce résultat avec celui de la CVF pour détecter un éventuel problème.
  • Le VEMS ou volume expiratoire maximal seconde : c’est le volume d’air rejeté dans la première seconde d’une expiration suite à une profonde inspiration.

Ces différentes valeurs sont utilisées pour obtenir différents rapports et indices comme l’indice de Tiffeneau qui est obtenu en divisant la VEMS par la CVL. Ces indices sont ensuite comparés à des valeurs normales.

Quels critères retenir pour faire un bon choix de spiromètre ?

  • Précision : un bon spiromètre est un spiromètre qui adapte les résultats aux groupes ethniques des individus.
  • Possibilité de brancher avec un PC : il est bien mieux d’avoir les résultats du spiromètre directement sur PC pour une interprétation facilitée. Il doit aussi pouvoir afficher la courbe débit-volume en plein test ou immédiatement après le test.
  • Possibilité de le transporter avec soi : mieux vaut avoir un spiromètre portatif à emmener partout avec soi.
  • Entretien : mieux vaut se tourner vers un spiromètre facile à entretenir.

Le prix d’un spiromètre dépend de son degré de sophistication. Les plus basiques sont vendus quelques dizaines d’euros. Les plus évolués peuvent dépasser la centaine d’euros.

Pour vous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *