Artblog.fr » Santé » Régime hypocalorique : on vous dit tout

Régime hypocalorique : on vous dit tout 33

Le régime hypocalorique est un des régimes les plus suivis à travers le monde car il est très efficace et permet d’obtenir une perte de poids rapide.

Le régime hypocalorique repose sur un principe simple : consommer moins de calories que l’organisme n’en a besoin pour fonctionner, ceci pousse le corps à puiser dans les réserves d’énergie pour pouvoir à fonctionner et ainsi à faire fondre le gras du corps qui est la réserve énergétique.

Le régime hypocalorique préconise donc de limiter le nombre de calories ingérées quotidiennement, le plafond calorique pour la plupart des régimes hypocaloriques est de 1400 calories par jour.

Grandes lignes du régime hypocalorique

Le régime hypocalorique repose sur des principes très simples et très convaincants. Le premier principe du régime hypocalorique est de faire en sorte que l’apport calorique quotidien soit inférieur à la consommation calorique quotidienne. Ceci veut dire qu’il faut consommer moins de calories qu’on en brûle chaque jour. Lorsque le nombre de calories ingérées est inférieur au nombre de calories nécessaires au corps pour fonctionner, celui-ci est obligé de puiser dans les réserves énergétiques qui sont les graisses du corps. L’efficacité du régime repose sur ce principe très simple, il faut donc mesurer ses besoins en énergies et sa consommation calorique quotidienne lorsqu’on entame un régime hypocalorique, on calculera ensuite la quantité de calories qu’on peut ingérer pour faire une différence entre les calories brûlées et les calories ingérées.

L’autre principe du régime hypocalorique est la diversité de l’alimentation. Ceux et celles qui suivent le régime hypocalorique peuvent manger de tous les aliments, viandes rouges ou blanches, produits laitiers, céréales, pains et boire toutes les boissons comme le café, le thé, les jus de fruits ou les boissons alcoolisées. La seule contrainte est l’interdiction des aliments trop sucrés, trop gras ou trop salés car si on en consomme, même en très petite quantité, on augmente de beaucoup l’apport calorique et le corps n’aura pas besoin d’avoir recours à l’énergie stockée dans les graisses.

Ainsi, le repas du régime hypocalorique ressemblera beaucoup à un repas normal mais il se distinguera par la quantité de chaque aliment consommé et par la façon de le préparer (sans beurre, sans huile ou d’autres corps gras).

Le tout est donc d’avoir une alimentation très variée, équilibrée et en petite quantité. Ceux qui savent et aiment cuisiner auront un avantage certain dans ce régime car l’art culinaire offre une multitude de façons de varier les plaisirs sans augmenter l’apport calorique.

Si on suit un régime hypocalorique, il faut aussi pratiquer une activité sportive, ceci n’est pas vraiment une obligation mais le sport décuple les résultats obtenus avec un régime faible en calories car il permet de creuser encore plus le bilan calorique quotidien.

Lorsqu’on a suivi un régime hypocalorique pendant une certaine période et qu’on a perdu l’excédent de poids qu’on avait, on peut reprendre une alimentation plus normale mais ceci devra se faire très progressivement. On appelle cette phase la stabilisation, elle permet de revenir à un apport calorique plus élevé sans avoir d’effet rebond et ainsi éviter de reprendre le poids perdu, c’est l’étape la plus délicate car la plupart de ceux qui ont suivi ce régime ont tendance à oublier les bonnes habitudes acquises lorsqu’ils suivaient le régime.

repas regime

Avantages du régime hypocalorique

Ce n’est pas pour rien que le régime hypocalorique est celui qui a le plus d’adeptes dans le monde. Ce régime a de nombreux avantages dont le plus grand est la perte de poids très rapide qui peut parfois être spectaculaire.

Le régime hypocalorique permet de mieux connaître son corps, de se rendre compte de ses besoins énergétiques et de ses limites. Les calculs qu’on fait lorsqu’on fait le régime sont très instructifs car ils renseignent sur la valeur de chaque aliment qu’on consomme et à son impact sur la prise ou la perte de poids.

De nombreuses bonnes habitudes peuvent être adoptées grâce au régime hypocalorique, notamment l’alimentation saine, peu grasse et variée.

Enfin, la phase de stabilisation préconisée par les différents régimes hypocaloriques permet de reprendre un rythme alimentaire normal et une alimentation plus généreuse et moins frustrante tout en évitant de reprendre le poids perdu.

Inconvénients du régime hypocalorique

Le régime hypocalorique repose sur des principes très simples compréhensibles par tous mais il est aussi très difficile à suivre car on se prive beaucoup lorsqu’on suit ce régime. On se prive sur deux plans : sur la quantité et sur le type d’aliments qu’on consomme.

Les aliments gras et sucrés ont un effet addictif sur le corps et l’esprit et s’en séparer peut être très difficile pour certains. Dans quelques cas, la frustration est insurmontable et on finit par craquer. Il faut donc une motivation à toute épreuve pour pouvoir mener à terme un programme régime hypocalorique.

C’est pour ces raisons que le régime hypocalorique est l’un des plus difficiles à suivre et celui où on compte le plus grand nombre d’échecs et d’abandons.

Du point de vue médical, il faut savoir que les régimes hypocaloriques peuvent présenter des risques pour certaines personnes. La baisse de la quantité d’aliments ingérés peut provoquer certaines carences qui peuvent entraîner une fonte musculaire ou une perte minérale, ce qui est très néfaste et indésirable, surtout chez les sportifs ou les personnes qui ont une grande activité physique.

Le régime hypocalorique serait aussi la cause de quelques dérèglements hormonaux, surtout lorsqu’ils imposent trop de restrictions. Ces désordres hormonaux concernent surtout la ghréline qui est l’hormone de la faim qui est produite et sécrétée à des taux très élevés alors que la leptine, hormone de la satiété se retrouve à des taux très bas. Ces deux hormones participent à des mécanismes psychiques et des dépressions peuvent survenir lors de régimes hypocaloriques.

L’effet yo-yo est un autre inconvénient du régime hypocalorique. Si la stabilisation n’est pas faite de façon contrôlée et progressive, le poids perdu peut être repris très rapidement dès l’arrêt du régime, surtout si l’interruption du régime a été brusque.

Le régime hypocalorique peut être inadapté aux personnes qui ont une profession physique car il provoque un état de fatigue et d’affaiblissement presque permanent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *