Artblog.fr » Santé » Ostéophytose : guide de A à Z

Ostéophytose : guide de A à Z 311

Vous avez dans votre entourage une personne, proche ou non, qui est touché par la maladie de l’ostéophytose ? Par conséquent, vous vous posez de nombreuses questions sur cette affection et vous vous demandez comment est-il possible aussi bien de détecter le symptômes que de traiter les effets ? On vous en parle dans la suite de l‘article ci-dessous sans plus attendre.

En effet, dans la suite de l’article que l’on vous invite à lire ci-dessous, vous allez avoir accès, enfin, à toutes les informations dont vous avez besoin impérativement, afin de savoir ce qu’est précisément l’ostéophytose.

Mais surtout vous ne devez pas oublier que quoiqu’il arrive, vous allez avoir besoin impérativement (et sans doute possible) de consulter un médecin ou un spécialiste afin de vous aider à traiter les symptômes mais surtout à vivre avec cette drôle d’affection.

Qu’est-ce que l’ostéophytose ?

L’ostéophytose est une affection qui touche principalement les seniors mais pas que. Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cette drôle de maladie (avec un nom bien compliqué) qui se nomme l’ostéophytose, c’est qu’il s’agit d’une protubérance osseuse non normale.

Elle est en générale concomitante avec la présence d’une maladie telle que l’arthrose. Or, comme vous le savez déjà très certainement, cher lecteur, l’arthrose est une affection qui est en fait une maladie auto-immune. Une dégénérescence osseuse qui va entraîner une dégradation – plus ou moins sévère du cartilage qui est présent avec pour fonction de protéger les os lors des mouvements. À force d’être sollicité (en cas de vieillesse mais aussi de métiers manuels voire d’activités physiques et sportives très intenses pendant plusieurs années), le cartilage va s’abîmer jusqu’à entraîner de graves problèmes de mobilité mais aussi et surtout des douleurs.

Maintenant que vous connaissez déjà un peu mieux l’ostéophytose définition, on vous en dit plus ci-dessous sur les liens entre l’ostéophytose et l’arthrose.

Quel lien entre l’ostéophytose et l’arthrose ?

En fait, s’il est bien une chose que vous devez comprendre c’est que l’ostéophytose est très souvent une conséquence directe de l’arthrose. En somme, une fois que votre cartilage est abîmé sur vos extrémités et sur les zones où les os sont en frottement pour simplifier choses, le corps peut mal réagir. 

En effet, dans une volonté de réparer ce mal (car oui, comme vous le savez peut-être déjà, l’arthrose provoque de vives douleurs), le corps va surproduire de la matière osseuse. Le but ? Vous prévenir contre le mal et éviter que les os ne frottent de façon douloureuse. Or, quand on a une ostéophytose, ou plutôt plus précisément quand on souffre d’ostéophytose, le corps réagit mal et se met à créer alors une excroissance d’os à l’endroit touché. Mais attention, ne pensez pas que c’est une bonne chose. Au contraire, l’ennui c’est que pour répondre à des symptômes souvent l’arthrose, le corps s’emballe et produit de l’os de façon anarchique.

Quels sont les symptômes les plus courants de l’ostéophytose ?

Vous pensez être vous-même touché par de l’ostéophytose ? On vous en parle ci-dessous. Ou même si vous avez envie d’aider un proche qui pourrait selon vous, être touché par cette affection.

osteophytose

Pour simplifier, du côté des symptômes. On va observer la plupart du temps chez les patients atteints par l’affection de l’ostéophytose, une douleur intense et vive au niveau des articulations. Attention, soyez vigilants car cette gêne peut être légère au début et devenir très handicapantes pendant les crises. Sachez aussi que si vous vous réveillez durant la nuit pour vous occuper de cela c’est que vous avez atteint un stade important.

De façon plus basique, les médecins ou les spécialités des rhumatismes et des douleurs articulaires, parlent souvent de ce que l’on nomme des raideurs articulaires. C’est-à-dire que la personne touchée va ressentir une vive gêne lorsqu’elle voudra plier l’articulation (coude, ostéophytose genoux, cheville, poignet, pour ne citer que les principaux, sans oublier la hanche ou encore l’ostéophytose lombaire – qui touche les lombaires).

Mais dans la mesure où il s’agit d’une excroissance anormal de matière osseuse située sur un articulation, dans un premier temps (c’es-à-dire durant la phase 1 de la maladie), on peut avoir besoin d’examens complémentaires. 
C’est -à-dire que c’est en réalisant des radios par exemple que l’on pourra observer en détails l’excroissance osseuse et poser un vrai diagnostic ostéophytose.

Qui sont les personnes les plus touchées ?

Si vous vous demandez qui sont de façon globale, les personnes qui sont les plus atteintes par cette maladie qui se nomme l’ostéophytose. Sachez que ce sont bien entendu les seniors mais pas seulement. En effet, on peut dire que si arthrose et ostéophytose sont liées, alors ce sont le plus souvent des seniors. Mais on observe aussi des cas d’ostéophytose chez les grands sportifs, qui ont abîmés leur cartilage à force de faire des mouvements répétitifs et brusques. Idem, du côté des personnes qui ont exercé un travail manuel durant de longues années. Comme les artisans et les ouvriers du BTP (bâtiment travaux public) notamment. Veuillez noter également que chez les personnes qui sont en surpoids notoire (c’est-à-dire qui sont touchées par l’obésité), on observe des cas d’osthéophyte.

Quels sont les traitements possibles pour l’ostéophytose ?

Si vous êtes à la recherches des traitements ostéophytose, on vous en dit un peu plus ci-dessous. En effet, si vos êtes touchés par une ostéophytose dorsale, une ostéophytose du genou ou encore ostéophytose antérieure, une ostéophytose corporéale, une ostéophytose vertébrale voire une ostéophytose cervicale, vous allez ressentir des douleurs qui vont nécessiter une prise en charge médicamenteuse voire parfois le recours à une opération chirurgicale. Mais pour décider de celle-ci seuls des médecins et des spécialistes pourront poser un avis clair et précis. 
Autrement dit, n’attendez pas à tout prix de votre médecin qu’il vous prescrive et programme une intervention chirurgicale, chaque cas est différent.

Mais sachez que dans l’ensemble, le corps médical et les scientifiques s’accordent pour donner un traitement permettant aux personnes souffrant d’ostéophytose (y compris d’ostéophytose hanche) de supporter la douleur. On parle alors, le plus souvent de la prise d’antalgiques. Sachez aussi qu’il existe des possibilités de vous faire des injections dites de corticoïdes pour toucher en profondeur les zones qui vous font atrocement souffrir. Un must quand les antalgiques ne parviennent même plus à atténuer la douleur.

Traiter l’osthéophytose avec des remèdes naturels ?

Quand on parle d’ostéophytose, il faut savoir que de plus en plus de personnes cherchent à avoir recours à des méthodes dites naturelles, afin de réduire autant que faire se peut l’emploi de médicaments chimiques. 
En effet, bien que cela soit controversé il existe des personnes qui pensent que plus vous prenez de médicaments plus votre ostéophytose va s’empirer au fil des mois et des années. Dans cette optique, on observe que de plus en plus de patients se tournent vers des plantes considérées par la majeure partie du corps médical comme étant anti-douleurs. Mais pas que, on vous en dit plus ci-dessous.

Vous pouvez essayer de faire appel à des plantes dotées de propriétés anti-inflammatoires. C’est par le cas du curcuma. Une épice facile à trouver et qui est très efficace.
D’autres personnes font le plein d’anti-oxydants. Là, encore, on en trouve dans le curcuma
L’alimentation est donc essentielle quand on parle de lutter contre les symptômes de l’ostéophytose, somatique ou non. Il ne faut donc pas hésiter à avoir recours à des eaux fortes en minéraux (calcium, magnésium) par exemple.

Résumé : l’ostéophytose en 5 points simples

Pour finir, afin de vous résumer simplement les choses. L’ostéophytose est une affection qui :

  • consiste à la production anormale d’excroissances osseuses (des protubérances) par le corps humain. L’ostéophytose se manifeste sur les extrémités, c’est-à-dire sur les articulations qui sont beaucoup sollicitées en général.
  • L’ostéophytose n’existe que rarement toute seule, elle est dans la très large majorité des cas corrélée avec de l’arthrose. C’est-à-dire une maladie générative du cartilage dit articulaire. C’est-à-dire du cartilage qui est situé au niveau des articulations tout simplement.
  • Sont touchés principalement les personnages âgées (les seniors) qui ont déjà de l’arthrose. Mais aussi les personnes en situation de surpoids, les individus qui ont pratiqué de façon intensive du sport pendant des années (surtout des sports mauvais pour les articulations comme le tennis pour ne citer que lui). Idem, pour les travailleurs manuels qui ont effectué des tâches répétitives pendant des années, voire des décennies.
  • Il n’y a pas de véritable traitement, si ce n’est la prise d’anti-inflammatoires ainsi que d’antalgiques. Vous ne devez pas hésiter à chercher des alternatives du côté de l’homéopathie mais aussi des plantes et de la nutrition tout simplement.
  • Enfin, pour finir, vous devez savoir qu’il existe de nombreuses variantes de l’ostéophytose : ostéophytose marginale antérieure, ostéophytose sous acromiale, ostéophytose péri céphalique, ostéophytose rotulienne ou encore ostéophytose des épines tibiales. Seul un médecin sera en mesure de reconnaître l’ostéophytose. Traitement et plan d’attaque pour limiter votre douleur pourront ainsi être mis en place.

Quelques conseils pour soulager l’ostéophytose

Nous l’avons vu, il n’est pas réellement possible de lutter contre cette maladie. En effet, mis à part un traitement à base d’antalgiques et d’anti-inflammatoires, il n’est pas possible d’agir directement sur le problème. En revanche, nous avons quelques conseils, qui vous permettront de soulager la douleur liée à l’ostéophytose :

  • N’hésitez pas à prendre du repos. En effet, moins vos articulations seront sollicitées, moins elles seront douloureuses. Aussi, il est nécessaire de vous reposer autant que possible, sans pour autant manquer d’exercice physique !
  • Optez pour une lotion thermo-chauffante à appliquer localement : si cette lotion marche particulièrement bien pour soulager les muscles, elle permettra également de limiter la douleur dans les zones qui vous font souffrir. La chaleur permettra de calmer les crises
  • Si vous avez des kilos en trop, alors nous vous conseillons vivement de les perdre, en revoyant votre alimentation. En effet, une surcharge pondérale agit de manière néfaste sur les articulations. En perdant du poids, vous allez pouvoir vous soulager de manière efficace

Voilà nos recommandations, pour soulager les douleurs liées à votre maladie. Cependant, sachez également qu’une opération chirurgicale pourra être envisagée. Nous allons vous en dire un peu plus.

La chirurgie et l’ostéophytose ?

Si votre ostéophytose est prononcée, et si les médicaments n’ont aucun effet sur la maladie, alors il est fortement conseillé d’envisager une intervention chirurgicale.

Vous avez la possibilité d’en parler à votre médecin. Cette opération vise à vous débarrasser des ostéophytes qui vous gênent, et qui vous causent des douleurs.

1 commentaire

  1. Merci pour cet article très complet.

    En tant qu’ancien grand sportif, j’ai des problèmes d’ostéophytose qui m’empoisonnent la vie depuis plusieurs années déjà. J’ai (enfin !) pu bien savoir la différence entre l’ostéophytose et l’arthrose.

    Côté traitement, j’ai déjà eu recours aux antalgiques mais j’essaie au maximum de privilégier une alimentation riche en antioxydants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *