Artblog.fr » Santé » Gynécomastie: découvrez ce qui se cache derrière ce mot complexe

Gynécomastie: découvrez ce qui se cache derrière ce mot complexe 50

La gynécomastie est le développement excessif des glandes mammaires chez l’homme. Vous entendrez aussi le terme hypertrophie des seins. Elle peut toucher un sein, on parle alors de gynécomastie unilatérale ou les 2, ce sera une gynécomastie bilatérale. Quand il s’agit d’une gynécomastie unilatérale, une attention particulière sera requise pour déterminer s’il ne s’agit pas d’un cancer du sein.

Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un symptôme qui traduit un déséquilibre hormonal. Ce phénomène est assez fréquent et est généralement associé à un excès graisseux. Par contre, il ne faut pas confondre gynécomastie et adipomastie. Dans le cas d’une adipomastie, les seins sont mous à la palpation parce que dus à un amas de graisse au niveau des pectoraux. Il faut aussi savoir que l’adipomastie est toujours bilatérale. Pour en venir à bout, il faudra avoir recours à la chirurgie esthétique. L’adipomastie est bien plus courante que la gynécomastie.

Différentes causes de la gynécomastie

Avant de pouvoir établir un diagnostic, le professionnel de santé procédera à un examen clinique et vous posera différentes questions. Il vous prescrira un bilan endocrinien pour connaître vos dosages hormonaux. A partir de là, il saura si la gynécomastie est causée par une maladie ou une prise médicamenteuse. Si votre médecin a un doute ou si l’examen clinique est rendu difficile parce que vous présentez une surcharge pondérale, vous devrez aussi passer une échographie et une mammographie. Avec ces résultats, le médecin pourra vous en dire un peu plus sur les causes de votre gynécomastie.

  • cause pathologique

Le patient présente une maladie du rein, du foie ou encore de la thyroïde, un cancer des testicules ou du sein (il faut savoir qu’1% des cancers du sein sont développés chez l’homme). Il se peut aussi qu’il présente une insuffisance hormonale au niveau des testicules.

  • cause iatrogène

autre cause possible: le patient prend certains types de médicaments ou de stupéfiants. Il faut savoir que les médicaments qui contiennent des oestrogènes ou des antiandrogènes, certains neuroleptiques ainsi que les amphétamines favorisent une croissance des glandes mammaires. Sont concernés aussi les stéroïdes anabolisants ainsi que la marijuana, le cannabis et l’héroïne. Les culturistes qui prennent des anabolisants présentent souvent une gynécomastie. Dans ce cas, on parle de causes iatrogènes

  • la puberté ou l’andropause

troisième cause possible: la puberté qui entraîne souvent un déséquilibre hormonal. Dans ce cas-là, tout rentrera dans l’ordre au bout de 2 à 3 ans sans devoir prendre de traitement particulier. Par contre, si la gynécomastie persiste après l’âge de 17 ans, un bilan sera recommandé par votre médecin. Il s’agit désormais d’une gynécomastie persistante. Cette cause est appelée cause physiologique. Plus de la moitié des jeunes de 13 à 14 ans présentent une gynécomastie.

Par contre, chez les hommes âgés de plus de 50 ans, ce déséquilibre est favorisé par la baisse naturelle de production de testostérone, il s’agit d’un vieillissement normal. Environ 1 homme de plus de 50 ans sur 2 présente une gynécomastie. Cette gynécomastie apparaît pendant l’andropause

  • chez les nouveau-nés

un nouveau-né peut aussi présenter une gynécomastie. Elle est le résultat d’un transfert d’hormones dans le sang du foetus via le placenta. Entre 60 et 80% des bébés garçons sont concernés. Cette forme de gynécomastie disparaît spontanément au bout de quelques mois

  • aucune des 3 causes précédentes

et enfin quand aucune des 3 causes précédemment expliquées n’est à l’origine de la gynécomastie, le spécialiste parlera alors de gynécomastie essentielle ou idiopathique

  • “nouvelle cause”

une nouvelle cause que les chercheurs étudient: la cause environnementale. Les spécialistes estiment que la pollution pourrait être à l’origine de la gynécomastie chez de jeunes enfants qui sont beaucoup plus réceptifs aux polluants que les adultes

gynécomastie

Le traitement de la gynécomastie

Il faut savoir que ce n’est pas la gynécomastie qui sera traitée mais sa cause. Mais si la gynécomastie est installée depuis plus de 12 mois, elle en sera alors au stade de fibrose et les médicaments n’auront plus aucune efficacité dessus, il faudra envisager une chirurgie. Cette chirurgie interviendra seulement si la gynécomastie est très importante et présente une gêne physique et/ou psychologique pour le patient. Les patients trouvent que cette gynécomastie porte atteinte à leur virilité

  • en cas de gynécomastie causée par la prise de médicaments, votre médecin veillera à vous prescrire un autre traitement dans la mesure du possible. Si c’est l’usage de la drogue qui est en cause, il faudra voir à vous désintoxiquer pour voir disparaître vos seins
  • si la gynécomastie est causée par une maladie, un endocrinologue vous prescrira un traitement hormonal adéquat
  • il est également possible de réduire la gynécomastie en adaptant votre régime alimentaire et en pratiquant du sport. Ainsi, vous allez diminuer le volume de vos seins. Il faut aussi bien vous hydrater en buvant beaucoup d’eau
  • en traitement local, il vous sera possible d’utiliser une crème contenant des hormones mâles. Par contre, il faudra éviter que madame entre en contact avec cette crème sinon elle développera localement une pilosité excessive. Par contre si aucun changement n’est constaté au bout de 3 mois de crème, c’est que ce traitement n’est pas efficace et il faudra alors avoir recours à la chirurgie

Gynécomastie: quand la chirurgie s’impose

La chirurgie est effectuée dans le secteur ambulatoire de l’hôpital ou de la clinique. Elle dure entre 1 et 2 heures, le patient ressortira dans la journée. Dans la plupart des cas, il n’y a pas besoin de prendre un arrêt de travail. Il ne s’agit pas d’une opération de confort et donc elle sera prise en charge par la sécurité sociale. Attention toutefois parce que les dépassements d’honoraires sont assez fréquents et peuvent atteindre parfois les 2000€. Il faudra donc d’abord voir avec votre complémentaire santé si vous en possédez une.

Durant cette opération, le chirurgien enlèvera la glande mammaire en excès. Si besoin, il procédera à une lipoaspiration pour enlever la graisse.

Des ecchymoses (des bleus) vont survenir et c’est normal mais ne vous inquiétez pas, ils disparaîtront dans les jours suivants. Il faudra environ 6 mois pour retrouver une silhouette “normale”. Vous aurez juste une petite cicatrice sur la partie inférieure de l’aréole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *