Pour bénéficier d’un prêt auprès d’une banque, trois éléments fondamentaux sont à prendre en compte : un dossier de prêt bien constitué, de bons arguments et une garantie. Le secteur de l’immobilier ne fait pas exception à cette règle. Toutefois, il peut parfois arriver que le demandeur de prêt ne soit pas en mesure de fournir au prêteur, un apport personnel, en guise de garantie. Dans ce genre de situation, on se demande donc si la demande de prêt peut véritablement aboutir. En d’autres termes, l’apport personnel est-il indispensable à l’obtention d’un prêt immobilier ? Cet article vous en dit l’essentiel.

L’apport personnel, remise en question

D’une manière générale, l’apport personnel demandé par une banque lors de la soumission d’un dossier de prêt se présente sous trois formes. Il peut s’agir soit d’une épargne, d’une rente ou d’une somme récoltée lors d’une revente de bien. C’est cette somme que la banque utilise pour effectuer les différentes formalités administratives afférentes au prêt sollicité. On y compte les frais de dossier, les frais de notaire et même l’honoraire de l’agence.

Bien que cela ne détermine en rien les taux à appliquer à l’emprunt, l’apport personnel reste tout de même un facteur déterminant de la décision des banques. Cela rassure le prêteur quant à la capacité de l’emprunteur à réaliser des épargnes et donc de pouvoir rembourser le prêt à échéances fixées.

Une alternative envisageable

Présenter un apport personnel en soumettant votre dossier de demande de prêt immobilier, vous donne une longueur d’avance considérable sur les autres demandeurs. Cependant, cela ne reste pas une condition ultime pour l’obtention du prêt. Dans le cas d’espèce, celui de demande de prêt immobilier est l’une des rares situations dans lesquelles, il est possible d’obtenir gain de cause.

Dans ces conditions, il est même possible pour le candidat au prêt d’obtenir un crédit à 110 % pour le financement de son projet immobilier. Toutefois, à défaut de fournir l’apport personnel, vous devez impérativement respecter certaines conditions obligatoires avant de prétendre au prêt. Il importe également de préciser que l’octroi des prêts immobiliers n’est pas exclusivement réservé aux banques. Le candidat au prêt peut aussi se rapprocher d’une institution de prêt spécialisée et avoir gain de cause.

Les conditions d’applications

Il est vrai que l’obtention d’un prêt immobilier est possible sans apport personnel. Cependant, ce type de prêt n’est pas accessible à tous. On compte dans le rang des concernés par cette offre, trois catégories de personnes.

  • Les jeunes nouveaux entrepreneurs ou travailleurs avec un CDI : il est tacitement admis qu’ils n’ont pas assez de ressources pour faire face à cette exigence, puisque n’ayant pas encore eu une grande expérience dans le monde professionnel.
  • Les particuliers : pour être éligibles, ceux-ci doivent détenir une épargne assez solide qu’ils ne souhaitent pas utiliser pour l’acquisition du bien immobilier.
  • Les investisseurs : pour ceux-ci, les intérêts seront déduits des loyers (locations vides) et des gains locatifs (locations meublées).

Il importe toutefois de rappeler qu’en dépit de ces conditions, les négociations pour l’obtention d’un prêt sans apport immobilier sont souvent ardues. Le candidat au prêt doit pouvoir trouver les arguments justes pour convaincre le prêteur. Dans ces cas, le nombre de vos placements financiers ou les valeurs de vos comptes sur livret d’assurance-vie seront pour vous, de très bons atouts. Veillez également à ne pas avoir un grand nombre de prêts en cours, si possible aucun.