Pour mieux vendre une maison sur internet, les entrepreneurs ont recours aux services d’un photographe immobilier. Par des clichés spécifiques, ce professionnel du métier assure la mise en valeur des biens patrimoniaux. Il joue donc un rôle très important dans la commercialisation des lots habitables. Si vous désirez une prise d’image pour vos maisons, voici le tarif que concède un photographe immobilier.

Tarif d’un photographe immobilier : Ce qu’il faut savoir

Le photographe immobilier est un professionnel du numérique et de reproduction d’image. Grâce à ses instruments de prédilections, il immortalise chaque pièce de vos maisons. Il diffuse ensuite ses clichés sur des plateformes de vente ou de location de biens immobiliers. Son travail est assez précieux d’autant plus qu’il permet de vendre plus efficacement.

Dans la réalisation de ses tâches, le photographe soumet ses tarifs en fonction de plusieurs critères. Dans un premier temps, le professionnel du numérique évalue sa mission. Il propose même une série de formules adaptée à tous les budgets. Cependant, le coût appliqué dépendra du nombre de pièces à photographier. Aussi, le tarif sera fixé en fonction du besoin réel du requérant.

Si vous souhaitez bénéficier de services supplémentaires, les coûts seront évidemment évalués en fonction.

Photographe immobilier : Des tarifs affiliés à chaque prestation

Investir dans la photographie immobilière est un excellent moyen de promouvoir son patrimoine. Qu’il s’agisse d’une location ou d’une vente, l’apport d’un spécialiste demeure nécessaire.

Selon leur notoriété et leurs expériences, chaque spécialiste propose un tarif spécifique. Toutefois, ces barèmes fixés par le photographe immobilier prennent en compte :

  • le déplacement ;
  • les heures de prises de vues ;
  • les retouches finales.

Il s’agit des trois critères élémentaires pour connaître le coût moyen d’un photographe immobilier. Ces références sont ensuite réévaluées en fonction du service souhaité.

Le coût d’un service standard

Le service standard comprend une mission qui implique les trois critères fondamentaux. Pour une heure de prise de vue, vous devrez débourser la somme de 300 euros environ. Ce tarif prend en compte le déplacement et les retouches finales des photos.

Le coût d’un service complet avec formule spéciale

Cette offre s’ajoute au service standard. Elle concerne surtout les personnes qui souhaitent avoir une illustration complète de leur maison. Dans ce cadre, le nombre de photos prévu initialement par le photographe peut changer. Ici, la priorité est mise sur le besoin spécifique du client. S’il souhaite des images supplémentaires, il devra payer en plus du tarif standard, la somme de 40 euros.

Ainsi, pour un service complet, il faut prévoir 340 à 400 euros. Là encore, tout dépendra de la superficie de vos pièces et du souhait estimé. Dans ce cadre, les coûts peuvent être très réduits ou, au contraire, plus chers.

Le coût d’un shooting immobilier selon le type de maison

Un photographe immobilier fixe toujours son prix en fonction de certains éléments distincts. Le type de maison qu’il visite est aussi pris en compte pour l’évaluation de son service.

Ainsi, pour un appartement, le coût sera en moyenne entre 150 et 250 euros. S’il s’agit d’une villa ou d’un immeuble, les prix seront fixés en fonction du nombre de pièces. Il faudra, en plus du coût standard appliqué, préparer des sommes supplémentaires.

Vous pouvez dépenser jusqu’à 1 000 euros ou plus en fonction de vos réels besoins.

Photographe immobilier : l’atout pour vendre

Les prix varient donc entre chaque prestation, mais aussi en fonction du professionnel de la photographie d’immobilier auquel vous avez affaire. Il faut prendre en compte différents aspects, dont le fait que le photographe immobilier ne réside pas forcément près de chez vous et que, par la force des choses, ses déplacements sont comptabilisés dans le prix global qu’il annonce. Alors si vous vous demandez comment trouver un photographe immobilier pour vendre un bien, la première question doit avant tout être de savoir s’il y en a un près de chez vous. S’il y en a plusieurs, c’est votre chance. Vous pouvez en effet comparer les prix en fonction des prestations assurées. En règle générale c’est le genre d’informations que l’on trouve facilement en ligne, parce qu’il est de rigueur aujourd’hui de dire ce que l’on a pensé d’un professionnel auquel on a fait appel. Ensuite vous pourrez juger par vous-même de la qualité des travaux qu’il a déjà effectués pour d’autres. Généralement les annonces sont encore visibles sur internet, même quand un bien immobilier est déjà vendu. Il n’est pas compliqué de se faire un avis par soi-même, en plus de ceux des autres que vous pourrez glaner.

Vous connaissez les points forts et les points faibles du logement que vous souhaitez mettre en vente. Alors c’est en partant de cela que vous pourrez aussi voir comment le photographe immobilier procède, via les images que vous aurez devant les yeux. Faites bien attention à tous les détails, c’est ce qui vous permettra de savoir ce qu’il vaut. Ensuite comment choisir un photographe immobilier pour vendre un bien ? Si ce que vous avez vu sur les sites de ventes immobilières ne vous conviennent pas, prenez l’annuaire et recherchez ceux qui se positionnent dans les pages jaunes sur ce type de photogrpahies d’un genre particulier. Vous pourrez leur téléphoner et discuter avec eux, pour savoir comment ils ont l’habitude de travailler, combien de photos ils peuvent ils peuvent prendre, s’il existe des packs de photos, et quel est le tarif pour chaque type d’intervention. Autre chose, demandez autour de vous, si quelqu’un a déjà fait intervenir un photographe immobilier pour vendre son bien, ou bien si quelqu’un a déjà été conquis, en amont de son achat, par des photos qu’il avait vues sur internet, ou bien dans un magazine dédié aux achats immobiliers.

L’idéal c’est que les images prises par le photographe immobilier et qui seront mises en avant, une fois que vous serez décidé à vendre votre bien immobilier pour de bon, ne soient pas mensongères. Certains photographes utilisent des objectifs qui donnent l’impression que les volumes sont plus grands qu’ils ne sont en réalité. Or, quand les visiteurs viennent voir de leurs yeux, ils se rendent compte du subterfuge. Autant faire en sorte de montrer le bien tel qu’il est. Rien n’empêche d’en cacher des petits défauts, mais surtout il faut prendre le soin d’en montrer les points les plus vendeurs. C’est sur ceux-là que les acheteurs se décideront avant tout !