Grâce à la loi Pinel ainsi que les Société Civiles de Placement Immobilier exerçant dans le cadre de cette loi, l’investissement dans l’immobilier locatif devient un excellent moyen de défiscalisation. Trois grandes formules sont proposées afin de louer un bien immobilier et générer des revenus et des réductions d’impôts assez intéressantes. Toutefois, il faut savoir que le plafond de location est fixé en fonction de la zone où se trouve le bien immobilier destiné à la location. Dès lors, avant de vous lancer dans un investissement dans l’immobilier locatif grâce à la loi Pinel, vous devez connaître ces plafonds ainsi que les barèmes utilisés pour les calculer.

Investir dans l’immobilier locatif grâce à la loi Pinel

Afin de pouvoir louer un apprtement dans le cadre de la loi Pinel, quelques conditions sont à remplir:

  • Louer une habitation principale.
  • Le bien immobilier doit être également loué pour un usage en habitation principale.
  • Le locataire ne doit pas être un des membres de votre foyer fiscal.
  • Le bien immobilier doit être loué pour une durée minimum de 6 ans.

Maintenant, expliquons les formules de location Pinel disponibles ainsi que leur avantages.

Chaque durée d’engagement ouvre droit à une réduction d’impôt de 6000 €; maximum par an. Si vous optez pour un engagement de 6 ans (durée minimale) vous bénéficiez d’une réduction de 12%. Pour une durée de 9 ans, la réduction est estimée à 18%. Et finalement, pour un engagement d’une durée de 12 ans, le taux de réduction d’impôt est évalué à 21% avec un plafond de 5250 €; par an.

Il faut savoir que la réduction Pinel est directement déduite du taux de l’impôt et non du revenu, ce qui constitue l’un des ces principaux avantages.

Comment calculer le loyer Pinel ?

Afin de calculer le montant maximum auquel un bien immobilier est loué dans le cadre de la loi Pinel, il est indispensable de prendre en considération ces 3 critères:

  • Le coefficient de multiplication relatif à la surface habitable du logement,
  • Le plafond du loyer indiqué pour chacune des zones éligibles,
  • La surface habitable du bien immobilier à louer.

En 2018, les plafonds de location ont été fixés comme suit:

  • Zone A bis: 16.83 €;/m²
  • Zone A: 12.50 €;/m²
  • Zone B1: 10.07 €;/m²
  • Zone B2: 08.75 €;/m².

Comme cité plus haut, le calcul du loyer Pinel prend en considération des coefficients en fonction de la surface utile du bien immobilier. Ce coefficient est calculé suivant la formule: 0.7 x (19/ surface habitable) . Il peut être arrondi à la deuxième décimale sans pour autant dépasser 1.2

Vous l’aurez compris, l’investissement dans l’immobilier locatif Pinel vous offre l’avantage de réduire vos taux d’imposition tout en vous constituant un patrimoine garantissant votre retraite ou l’avenir de vos enfants.

Les notions les plus importantes pour la loi Pinel

Si vous souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif, vous devez forcément vous attarder davantage sur les notions clés. Ce sont ces dernières qui vous permettent de comprendre ce dispositif de défiscalisation qui connaît un succès sans précédent. Vous devez maîtriser le plafond de loyers pour la loi Pinel. D’autres informations sont capitales, car tous les biens immobiliers ne sont pas compatibles.

  • Renseignez-vous sur l’éligibilité des biens, car certains ne sont pas pris en compte.
  • Il existe un zonage et il a un impact direct sur le calcul du plafond, car vous l’aurez compris, il y a un montant à ne pas dépasser.
  • Les ressources des locataires doivent aussi être prises en compte pour que le calcul soit efficace.
  • Le taux de réduction pour les impôts n’est pas le même en fonction de votre engagement qui peut être de six mois au minimum.

Si vous souhaitez investir dans le monde de l’immobilier avec la loi Pinel, nous vous recommandons de vous rapprocher d’un expert qui saura étudier votre profil afin de vous proposer le contrat le plus adapté. Vous pouvez par exemple obtenir 6000 euros par an comme réduction pour les impôts avec un engagement sur 12 ans.