Nombreuses sont les personnes qui construisent ou bien rénovent des bâtiments. Elles  doivent alors obtenir obligatoirement un certificat de conformité de l’installation électrique établi  par le Consuel. En effet, il ne s’agit pas d’une simple formalité administrative mais c’est une étape indispensable pour la mise sous tension du logement permettant ainsi d’éviter les risques liés aux installations non conformes. C’est ce qu’on va essayer de voir en détails.

Qu’est ce que le Consuel électrique professionnel ?

Il faut savoir que le Consuel est un acronyme qui signifie Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité. Il s’agit d’un comité composé de représentants des consommateurs ainsi que d’organismes publics qui sont impliqués dans la sécurité électrique. Aussi, le Consuel accordera des visas attestant de la conformité de l’installation électrique dans le bâtiment qu’il soit à usage :

  • D’habitation ; 
  • Professionnel ; ou
  • Industriel.

De surcroît, ce règlement est tributaire d’une norme, à savoir la NFC 15-100 et le nom de Consuel est attribué à l’organisme lui-même mais également à l’attestation de conformité.

Quel Consuel électrique professionnel choisir ?

Quatre types de Consuel existent et ils correspondent à un formulaire Cerfa qui est différent. Aussi, chaque attestation est représentée par une couleur pour pouvoir la distinguer plus facilement selon les types de demandes ainsi que les situations. On retrouve alors :

Une attestation jaune 

Elle correspond à une installation électrique pour un usage domestique. C’est la plus courante garantissant la conformité des logements qu’ils soient neufs ou rénovés pour les particuliers.

Une attestation bleue 

Elle correspond à une installation vouée à la production d’énergie tels que les panneaux photovoltaïques ou bien les éoliennes mais sans stockage.

Une attestation violette

 Elle correspond à une installation produisant mais aussi stockant l’électricité.

Une attestation verte 

Elle correspond à une installation non dédiée à un usage domestique comme des copropriétés, des syndics ou bien des organismes publics ou privés.

En outre, les tarifs de ces attestations destinés aux particuliers qui ne font pas appel à un professionnel de l’électricité pour leurs travaux, sont de l’ordre de 119,68 € TTC pour l’attestation jaune; 63,17 € TTC pour la verte, 166,42 € TTC pour la bleu et 190,52 € TTC pour la violette. Elles sont toutes délivrées sous format électronique. Toutefois, recourir à un professionnel est vivement recommandé pour la demande du Consuel. Ceci présente divers avantages comme la simplification des démarches administratives ainsi que le bénéfice de prix avantageux.

En somme, le Consuel électrique professionnel est une attestation de conformité des installations électriques. C’est un certificat obligatoire notamment pour les constructions neuves, exigé par le service public Enedis. Ainsi, en vertu de l’attestation, la nouvelle construction va être raccordée au réseau public de distribution de l’électricité en assurant sa conformité selon les normes en vigueur.

Comment obtenir un certificat de consuel professionnel ?

Il est important pour tout professionnel de pouvoir faire vérifier son installation électrique. Un consuel pro est une attestation de conformité délivré par l’organisme du même nom, le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité. Cette attestation justifie le respect des normes électriques en vigueur de votre site professionnel. Dans le cadre d’un local professionnel résultant d’une construction neuve, ou si vous avez fait des travaux de rénovation exigeant la mise hors tension de votre réseau, une vérification réglementaire de la nouvelle installation électrique doit être effectuée avant toute potentielle mise en service.

Cette obligation légale est là pour garantir la sécurité des usagers de l’électricité.
Elle est essentielle pour effectuer le raccordement de votre réseau au fournisseur d’électricité. Si vous souhaitez connaître la tarification d’un raccordement électrique pour un consuel professionnel, sachez que cela dépend de plusieurs facteurs inhérents à la situation de votre local professionnel ou de votre installation. On va donc prendre en considération le type de raccordement nécessaire, le domaine d’intervention, la puissance du raccordement, ainsi que la zone géographique et la démographie de l’agglomération. L’endroit où votre local professionnel est implanté va donc être déterminant pour identifier le gestionnaire de réseau dont vous devez vous rapprocher concernant votre raccordement.