Encore appelé gestionnaire de patrimoine, le consultant en gestion de patrimoine est une personne qui se charge de gérer les finances d’une entreprise ou d’une personne. Au vu de la multitude des profils disponibles, il est difficile de faire le bon choix. Ainsi, comment choisir un consultant en gestion de patrimoine ? Focus!

Se référer aux formations et aux expériences

Faire recours à un consultant en gestion de patrimoine, c’est disposer d’un conseiller en stratégie patrimonial. Ce dernier vous apprendra les bons réflexes pour optimiser votre portefeuille. En effet, puisque le métier de conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) n’est pas réglementé, pour détecter un bon consultant, il faut donc s’intéresser à la formation et aux expériences de ce dernier.

Parmi les diplômes les plus reconnus, vous trouverez le niveau le master. Pour ce qui est de l’expérience, le consultant doit occuper au moins un poste à responsabilité dans une banque privée ou publique et avoir une expertise spécifique en matière juridique, financière, fiscale ou autres. Un bon consultant peut travailler avec les spécialistes de la fiscalité, le notaire, l’expert-comptable et bien d’autres. Veuillez bien vérifier ce critère avant de vous lancer.

Vérifier l’accréditation

Bien qu’il n’existe pas de statut pour dénicher un bon consultant en gestion de patrimoine, il est important de vérifier les accréditations dont dispose ce dernier. Ainsi, vous trouverez :

  • Compétence juridique appropriée (CJA),
  • Démarcheur financier,
  • Conseiller en investissements financiers (CIF) : ce statut est vérifié par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF),
  • Intermédiaire en opération bancaire (IOB),
  • Agent immobilier.

Cependant, sachez que la chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine (CNCGP) permet de promouvoir la profession de CPG. Vérifiez donc si le consultant que vous désirez choisir est adhérent à cette organisation. De plus, vérifiez s’il est bien immatriculé à l’ORIAS (registre officiel des intermédiaires en banque, en produits financiers et en assurances).

Vérifier la structure du cabinet

Un consultant professionnel en gestion de patrimoine dispose d’une structure qui compte en moyenne trois personnes. Il est conseillé d’éviter un conseiller qui travaille seul. Ceci vous permettra d’avoir un interlocuteur lorsque ce dernier sera en congé par exemple. Cependant, ce n’est pas le nombre de collaborateurs qui prouve la qualité d’un bon consultant en gestion de patrimoine.

Par exemple, un cabinet composé de deux personnes compétentes et polyvalentes est meilleur que celui composé de 50 personnes peu qualitatives. De plus, les fournisseurs et les partenaires avec qui le consultant travaille permettent de distinguer sa qualité. Un bon professionnel doit souvent collaborer avec les structures bancaires, les compagnies d’assurances et bien d’autres.

Analyser le mode de rémunération

Il est également important de vérifier le mode de rémunération du consultant en gestion de patrimoine. En effet, ce dernier peut être rémunéré de différentes manières et toutes n’ont pas la même conséquence. Généralement, vous trouverez trois modes de fonctionnement :

  • une rémunération avec un tarif fixe,
  • une rémunération par un mandat de gestion,
  • une rémunération par rétrocommission.

Un professionnel qui opte pour les deux premiers modes est acceptable. Néanmoins, faites très attention au troisième, car un conseiller qui perçoit des rétrocommissions pourrait être tenté de maximiser son profil au détriment des intérêts de son client. Pour éviter les conflits d’intérêts, privilégiez les consultants qui pratiquent des frais fixes.