L’audit énergétique vise à mesurer les performances énergétiques d’un logement. Il s’appuie sur un diagnostic préalablement effectué pour définir des possibilités de travaux à effectuer dans le but de réduire les consommations énergétiques. Dans le cadre d’une copropriété, l’audit énergétique est une obligation légale. Cette réglementation est définie dans certains cas.

Audit énergétique : quelles obligations pour les copropriétés ?

L’obligation pour les copropriétés d’effectuer un audit énergétique est effective depuis la loi Grenelle du 03 août 2009. Cette loi relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement fixe les objectifs à atteindre pour la réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants. Elle stipule que chaque copropriété doit être au courant de son niveau en termes de consommation énergétique et des possibilités de réduction existantes. C’est justement ce à quoi sert l’audit énergétique.

Pour les copropriétés dont l’installation de chauffage ou de refroidissement est commune, l’audit énergétique doit avoir été effectué depuis fin 2016. Toutefois, l’audit énergétique ne concerne que les copropriétés remplissant les conditions suivantes :

  • servir principalement d’habitation (plus de la moitié de la Surface Hors Œuvre Nette doit être constituée de lots qui font usage d’habitations) ;
  • être situé en France métropolitaine ;
  • disposer de 50 lots au minimum ;
  • être construit avant le 1er juin 2001 ;
  • disposer d’une installation commune de refroidissement ou de chauffage desservant au moins 90% des lots à usage d’habitation.

Pour les copropriétés composées de bâtiments accolés et reliés par une unique installation de refroidissement ou de chauffage, on peut réaliser un audit énergétique unique.

Quels avantages pour un audit énergétique en copropriété ?

L’audit énergétique bien qu’il soit obligatoire, comporte de nombreux avantages pour les copropriétés.

Une amélioration du confort

À la fin de son contrôle, le professionnel en charge de l’audit indique les travaux à effectuer dans le local pour améliorer et réduire les consommations énergétiques. Ainsi, plusieurs changements peuvent intervenir dans votre logement. Généralement, les travaux effectués sont relatifs à l’isolation, au changement des fenêtres, mais aussi et surtout au remplacement des chaudières par des équipements plus actuels et plus performants. En conséquence, l’humidité est mieux régulée, les moisissures éliminées et la température intérieure est maîtrisée. Toutes ces interventions, quelle que soit leur nature impactent positivement votre qualité de vie en rendant votre logement plus sain.

Une optimisation de la valeur du bien

Depuis quelques années, le marché des logements répondant aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) est en plein développement. La rénovation énergétique qui suit l’audit énergétique influence grandement votre consommation énergétique. Si vous décidez de vendre votre logement, le Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire pourra afficher sur les étiquettes énergie et climat, des résultats à votre avantage. En effet, la note accordée à votre logement, en particulier sur l’étiquette énergie renseigne les acquéreurs sur les futures charges financières que représente la consommation énergétique. Une bonne note peut leur permettre de faire jusqu’à 1000 euros d’économie sur les factures de consommation. Cela fait grandir la valeur du bien et vous permet de le vendre plus facilement.

Une contribution à la préservation de la planète

Les travaux de rénovations énergétiques effectués sur recommandation de l’audit énergétique, contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de la copropriété. Aussi, une amélioration des qualités thermiques du bâtiment impacte la qualité de l’air, participant ainsi à la lutte contre les changements climatiques.

Un décret imposé aux syndicats pour la mise en place de l’audit énergétique

En plus d’avoir de nombreux avantages, un décret a été imposé récemment afin de rendre obligatoire l’audit énergétique. En effet, ce décret impose au syndic de copriétaires de procéder à l’audit énergétique lorsque la copropriété est supérieure à 50 lots. 

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

Si vous ne savez pas ce qu’est un audit énergétique, nous allons vous l’expliquer. En effet, il consiste à analyser les performances énergétiques d’un bâtiment ou d’un logement à partir de divers éléments qui sont les suivants : 

L’état général de l’isolation thermique du logement

– La structure et l’âge du bâtiment

– Les équipements (sanitaires, chauffages, etc)

– La consommation énergétique

L’audit est à ne pas confondre avec le diagnostic immobilier obligatoire, ils sont souvent mélangés mais totalement différents puisqu’ils ne se basent pas à partir des mêmes critères et ne donnent pas les mêmes précisions de résultats. 

Quand réaliser un audit énergétique ? 

Sachez d’abord qu’un audit est obligatoire dans des copropriétés d’au moins 50 personnes et dans les bâtiments comportant des chauffages et refroidissements collectifs.

Maintenant, pour savoir quand réaliser votre audit énergétique, vous le saurez lorsqu’une instance vous l’imposera, souvent dans les situations suivantes vous pouvez vous faire aider financièrement : 

  • lorsqu’il s’agit de votre résidence d’habitation principale, que vous soyez propriétaire ou locataire
  • dans le cadre d’un état des lieux d’au moins deux travaux lorsque l’économie d’énergie est supérieure à 30%
  • quand il s’agit d’un logement qui a été construit depuis plus de deux ans

Notez également qu’en tant que propriétaire d’un immeuble ou de plusieurs bâtiments, vous pouvez aussi accéder à une prime de rénovation pour payer ou aider à payer votre audit énergétique. 

Maintenant que vous savez tout sur les audit, renseignez-vous et agissez !