En pot ou en bac, de petite ou de grande taille, les plantes d’intérieur n’ont jamais perdu leur charme dans nos maisons et bureaux. Avez-vous envie d’adopter cette tendance ? Voici quelques conseils et modes d’emploi pour réussir efficacement sa culture en intérieur.

Les plantes d’intérieur : entretien et conseils

Comment choisir sa plante d’intérieur ?

Avant de se décider, il est préférable de s’informer auprès d’un spécialiste (magasin botanique) sur l’espèce de plante adaptée à votre espace et à vos besoins. En effet, le choix d’une plante d’intérieur dépend de la configuration de la pièce, de l’effet recherché, et de l’expérience dans le domaine de la culture.

Chaque espèce a ses besoins propres. L’espace, la quantité de lumière et l’eau sont les principaux éléments qu’il ne faut jamais négliger. Les grandes plantes d’intérieur ont en effet besoin d’un endroit bien aéré et de plus d’espace que les petites plantes d’intérieur. De même, une plante comme la Kentia a besoin de beaucoup plus de luminosité que d’autres pour croître comme il se doit. Si l’endroit n’est pas assez adapté, ou l’une des conditions de culture est négligée, il y a de fortes chances qu’elle rencontre des difficultés à se développer. Cela peut même la tuer. Pensez donc à la configuration de l’endroit où vous voulez mettre vos plantes d’intérieur avant de vous y engager.

Pour choisir une plante d’intérieur, pensez également à l’effet que vous recherchez. Certaines espèces sont meilleures pour la déco alors que d’autres sont de très bonnes alliées pour neutraliser les parrticules issues de la pollution. Si vous avez une assez grande pièce et manquez de meubles, une grande plante d’intérieur est parfaite pour la compléter. Si vous avez au contraire une petite pièce, choisissez une plante dépolluante pour que l’endroit soit plus viable.

Si vous êtes débutant dans le domaine de la culture indoor, choisissez les espèces de plantes d’intérieur qui sont faciles à entretenir.

Pourquoi choisir les plantes dépolluantes ?

À la fois décoratives, et reposantes, les plantes d’intérieur peuvent également servir à réduire la présence de particules polluantes. Selon des observations, l’air d’intérieur d’une maison est plus pollué que l’air extérieur. Le tabac, le désodorisant, la  peinture, etc. sont des polluants insidieux de l’air que nous respirons. La présence de ces composants toxiques volatils peut réellement être dangereuse et peut générer des allergies, ou réveiller des crises respiratoires chez certains sujets. Pour purifier l’air d’une maison, une solution toute simple et efficace se présente à vous : faire pousser des plantes dépolluantes d’intérieur. Selon des études, les plantes dépolluantes sont les plus efficaces pour purifier l’air d’intérieur d’une maison.

Voici notre top 5 des plantes dépolluantes avec leurs caractéristiques respectives pour faciliter votre choix.

  • Aglaonema : facile à cultiver, cette plante peut se développer en milieu sombre. Elle supporte la climatisation et le chauffage.
  • Anthurium ou Flamant rose : ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple à entretenir, mais elle offre l’avantage de la déco. Elle  se développe mieux dans les endroits humides et chauds (douche, cuisine).
  • Chamaedorea ou Palmier bambou : demande un peu de maîtrise pour la culture, mais peut vivre très longtemps dans le même pot. C’est idéal pour servir d’ornement dans un living ou dans un bureau. Il ne faut cependant pas l’exposer directement au soleil.
  • Chlorophytum ou Plante-araignée : plante très robuste et facile à cultiver, elle est très efficace pour la pollution. Elle se développe dans un endroit lumineux, mais sans soleil direct.
  • Fucus benjamine ou Figuier pleureur : grande plante d’intérieur avec un feuillage décoratif. C’est un excellent humidificateur d’atmosphère et l’idéal pour un bureau sans soleil direct.

Entretien des plantes d’intérieur

Généralement, la majorité des plantes d’intérieur nécessite d’être arrosée modérément. Il faut attendre que la terre sèche avant d’arroser à nouveau. Dans le cas contraire, les feuillages jauniront à cause de l’étouffement des racines. Pendant les périodes d’hiver, les feuilles des plantes d’intérieur ont également besoin d’être vaporisées avec de l’eau sans calcaire ou de l’eau de pluie. Mais, il ne faut surtout pas oublier d’enlever les feuilles mortes.