La fréquence cardiaque est l’un des signes vitaux ou indicateurs importants de la santé du corps humain. Il mesure le nombre de fois où le cœur bat par minute. La vitesse du rythme cardiaque varie en fonction de l’activité physique et des réactions émotionnelles, mais pour examiner la santé d’une personne, on se réfère généralement à la fréquence cardiaque au repos, c’est-à-dire lorsque la personne est détendue.

Le rythme cardiaque normal : tout ce qui est à savoir

Fréquence cardiaque normale au repos

Le cœur est un organe musculaire situé au centre de la poitrine. À chaque battement, il pompe du sang contenant de l’oxygène et des nutriments à travers tout le corps, tout en rapportant les déchets. Un cœur en bonne santé est capable de pomper la bonne quantité de sang à une bonne fréquence. Si ce n’est pas le cas, alors l’individu a peut-être un problème de santé.

Il est important de déterminer si votre fréquence cardiaque se situe dans la normale. Chez les personnes de plus de 10 ans, celle-ci se situe entre 60 et 100 battements par minute (bpm). Le rythme cardiaque ralentit progressivement au fur et à mesure qu’une personne passe de l’enfance à l’adolescence.

Selon des études effectuées, le pouls normal de chaque tranche d’âge est comme suit :

  • Bébé de 0 à 1 mois : 70 à 190 bpm.
  • Bébé de 1 à 11 mois : 80 à 160 bpm.
  • Enfant de 1 à 2 ans : 80 à 130 bpm.
  • Enfant de 3 à 4 ans : 80 à 120 bpm.
  • Enfant de 5 à 6 ans : 75 à 115 bpm.
  • Enfant de 7 à 9 ans : 70 à 110 bpm.
  • À partir de 10 ans : 60 à 100 bpm.

Il se peut que la fréquence cardiaque augmente en réponse à plusieurs changements, y compris l’exercice, la température corporelle, les déclencheurs émotionnels et même la position du corps. Cela explique pourquoi notre cœur bat très vite pendant un court moment après que l’on se soit levé subitement.

Exception chez les athlètes

Chez les athlètes hautement entraînés, les choses se passent différemment. En effet, ces derniers peuvent avoir un rythme cardiaque moyen inférieur à 60 bpm, et qui peut atteindre 40 bpm. On parle même d’une fréquence de 30bpm pour le cœur d’un cycliste ou d’un coureur de fond. Cela est tout simplement dû à la modification considérable du système vasculaire lorsqu’on pratique un sport intensif. Le volume de sang qui entre et qui sort du cœur change, et le cœur dépense moins d’énergie pour son fonctionnement en temps normal.

Par contre, de telles fréquences cardiaques sont critiques chez une personne qui ne pratique pas du sport. Lorsque le cœur est affaibli, les organes ne reçoivent pas assez de sang pour fonctionner normalement.

Comment maintenir une pulsation cardiaque normale ?

Un rythme cardiaque normal est essentiel pour avoir une bonne santé du cœur. Bien que l’exercice physique soit important pour stimuler le rythme cardiaque, il existe aussi d’autres mesures qu’une personne peut prendre pour protéger sa santé cardiaque.

Le premier c’est de réduire le stress. En fait, le stress peut contribuer à une augmentation excessive de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle. Les moyens de maîtriser le stress comprennent la respiration profonde, le yoga, et la méditation.

Il faut aussi éviter de fumer. Le tabagisme entraîne une accélération du rythme cardiaque, et cesser de fumer peut le ramener ce dernier à un niveau normal.

Enfin, une perte de poids est conseillée. En effet, plus de kilos signifient que le cœur doit travailler plus fort pour fournir de l’oxygène et des nutriments à toutes les parties du corps.