L’acide hyaluronique est une excellente molécule pour les soins du visage et qui est très utilisé en médecine esthétique. Une injection de cette substance réduit les signes du vieillissement, attenue les rides et donne un coup d’éclat au visage. L’effet recherché à travers ce procédé s’installe progressivement dans la durée. Cependant, une question demeure, laquelle est : au bout de combien de temps une injection d’acide hyaluronique donne des résultats visibles ?

Injection de l’acide hyaluronique : combien de temps pour des résultats visibles ?

La durée d’une séance d’injection d’acide hyaluronique chez un spécialiste varie d’une dizaine de minutes à une trentaine. Une fois l’injection terminée, les résultats peuvent s’observer immédiatement. En effet, dès la fin de la séance, il peut y avoir une nette amélioration des traits du visage. Cette observation se caractérise par la disparition complète ou partielle des rides, le comblement des creux, la correction des irrégularités et la restauration des volumes.

Il arrive bien souvent que les zones traitées présentent quelques rougeurs, lesquelles disparaissent généralement au bout de quelques heures. Ensuite, il a une période de deux semaines qui sépare le premier résultat au second. En effet, durant cette quinzaine, le produit va s’étendre et le visage va augmenter de volume. Après cette phase, vous noterez une disparition des œdèmes réactionnels et les tissus retrouveront leur souplesse.

Les injections auront ainsi permis une correction des défauts, à travers une rectification discrète et naturelle de l’aspect vieillissant du visage. Ce deuxième résultat diffère bien évidemment du premier. À partir du 15e jour, vous observez un résultat esthétique grandement perceptible et satisfaisant. Notez que la durée d’action de l’acide hyaluronique est relative au métabolisme de chaque patient et de la zone traitée. Généralement cette durée varie entre un mois à 18 mois.

L’acide hyaluronique : ce que vous devez savoir

L’acide hyaluronique est une molécule très prisée en cosmétique et médecine esthétique. Elle est naturellement présente dans le système organique car elle contribue à l’hydratation et l’élasticité de la peau par absorption et rétention d’eau dans le derme.

L’injection d’acide hyaluronique : pourquoi faire ?

La quantité d’acide hyaluronique produite par l’organisme diminue avec l’âge. Ce phénomène a pour conséquence l’installation progressive du vieillissement cutané. Afin de perpétuer l’action de la molécule dans l’organisme, certaines personnes préfèrent recourir à l’injection. Les patients qui font appel à ce traitement le font généralement pour l’esthétique du visage. S’agissant de la partie du corps sur laquelle les effets du vieillissement cutané sont perceptibles, cela leur permet de garder une peau assez jeune.

Les types d’injections et leurs actions

Il existe deux types d’acide hyaluronique dans l’univers de la médecine esthétique : l’acide hyaluronique non réticulé et l’acide hyaluronique réticulé. Le premier produit cité est utilisé chez les patients ayant un âge inférieur à 35 ans. Son action consiste à hydrater la peau et à prévenir le vieillissement cutané. Quant au second produit, il assure l’augmentation et le comblement des cavités présentes au niveau de la peau du visage.

Les zones que traite l’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique peut être utilisé sur le visage et certaines parties du corps. Il s’agit principalement de :

  • les pommettes et joues
  • les lèvres
  • le nez
  • les mains
  • le décolleté
  • les tempes, etc.

Pour chaque zone, le traitement se fait selon un besoin déterminé. Utilisé par exemple l’acide hyaluronique au niveau des lèvres permet de redessiner ou augmenter leur volume. De même une injection de la molécule peut rajeunir des mains anguleuses et creusées. L’autre action de l’acide hyaluronique consiste à l’utiliser pour remodeler certaines zones du visage, un nez tombant par exemple, ou pour remédier à une asymétrie faciale. Une injection ciblée peut redonner un trait masculin à un visage ou rééquilibrer celui-ci en cas de disproportion.