Le coût de la vie peut être très élevé en France, et par moment il est très difficile de joindre les deux bouts, c’est pour cela que l’état a fait en sorte d’offrir son aide aux personnes nécessiteuses. Cette aide se décline sous plusieurs formes, l’une d’elle est la pension alimentaire. Une aide bien particulière qui a pour objectif principal d’aider les parents afin qu’ils puissent vivre convenablement et offrir le nécessaire à leurs enfants. Dans cet article, nous allons faire en sorte de répondre à plusieurs questions concernant la pension alimentaire, mais nous allons surtout aborder le sujet des impositions relatives à cette aide pour que vous soyez en règles.

Ce qu’il faut savoir sur la pension alimentaire

Comme nous venons de le dire, avant de nous lancer dans les différentes informations relatives aux impositions et la pension alimentaire, il est évident qu’il faudra mettre au clair quelques points qui se veulent très importants, et c’est exactement ce que nous allons faire dans cette partie.

Tout d’abord, pour revenir à la définition de la pension alimentaire, il faut savoir que de manière légale la pension alimentaire est considérée comme un prolongement de toutes les obligations qu’ont les parents envers leurs enfants, ainsi par rapport à la loi, les parents sont dans l’obligation de subvenir aux besoins de leurs enfants en cas de nécessité, et cela peu importe le type de relation que ces derniers entretiennent. Ensuite, pour faire simple, la pension alimentaire sert principalement à offrir les besoins primordiaux aux enfants, tels que la nourriture, le logement, l’électricité, le chauffage …etc. Enfin, en ce qui concerne l’enfant majeur, il faut savoir que pour ce cas la pension alimentaire reste obligatoire et pas seulement dans les cas de divorce. En effet, si votre enfant majeur peut prouver qu’il n’a pas de revenus, le cas d’un étudiant par exemple, il a tout à fait le droit de vous demander une pension alimentaire et cela se fait de plus en plus.

la pension alimentaire

Combien de pensions alimentaires peuvent être déclarées sans justificatif ?

Maintenant que vous en savez plus sur la pension alimentaire, nous allons vous dire ce qu’il en est pour les impositions. Tout d’abord, comme vous pouvez l’imaginer vous avez le devoir de déclarer vos pensions aux impositions, mais comme l’état est là pour vous aider, il existe des réductions et parfois, dans certains cas, les impositions seront déductibles, et nous allons vous les citer dans ce qui suit :

  • Versement de pensions alimentaire à des enfants majeurs, dans la limite de 5888 euros,
  • Versement pour les enfants mineurs, ex conjoints, parent, grand parents …etc seront déductibles,
  • Si vous hébergez une personnes dans le besoin sous votre toit vous pourrez avoir un forfait logement.

Pour ce qui est des justificatifs, la limite peut aller jusqu’à 3 500 euros.