Artblog.fr » Multimedia » Musique » De BB King à Slash, une lignée de guitaristes inoubliables

De BB King à Slash, une lignée de guitaristes inoubliables 94

L’histoire a connu beaucoup de grands guitaristes. En 2003, le magazine Rolling Stone a publié un classement des 100 plus grands guitaristes de tous les temps dans lequel on retrouve des musiciens qui ont marqué l’histoire de leur empreinte artistique. En 2011, ce classement a été revu et quelque peu modifié. Voici quelques-uns des guitaristes les plus renommés, faisant partie de cette liste :

Jimi Hendrix

C’est certainement le nom qui revient le plus souvent lorsque l’on parle de guitaristes les plus connus. Jimi Hendrix a connu une carrière extraordinaire qui lui a permis de révolutionner l’histoire de la musique. Le niveau d’exigence technique de tous les guitaristes a été relevé par son talent hors pair.
Arrivé à Londres à la fin des années soixante, Hendrix a assimilé les différentes techniques des guitaristes de blues américain puis y a ajouté divers éléments tirés de la soul, du funk ainsi que du rock psychédélique, sans parler de son jeu de scène impressionnant. Ne faisant qu’un avec son instrument et capable d’improviser sans fin, il subjuguait toujours son public de par son charisme et sa sensualité. Son passage a amené de nombreuses innovations dans le monde du rock.

Eric Clapton

Ses fans le surnomaient « God » (Dieu en anglais) et c’est l’un des guitaristes de rock et de blues les plus connus. Par ailleurs, il poursuit toujours sa carrière et ce, depuis presque 50 ans. Capable de manier avec virtuose les différents registres, ce guitariste britannique est connu un véritable succès planétaire pour des titres comme « I shot the Sheriff » ou « Cocaine ». Même si l’arrivée soudaine d’Hendrix a quelque peu ombragé l’hégémonie de Clapton dans le monde du rock, on le considère tout de même comme un des plus grands guitaristes de tous les temps. Il a pu exprimer son incroyable talent en solo mais aussi par le biais de collaborations avec des artistes comme Mick Jones ou Phill Collins ou encore, grâce à des passages dans des groupes comme The Cream ou The Yardbirds.

Jimmy Page

C’est un guitariste dont la plus grande partie de la formation musicale ainsi que de la carrière s’est déroulée dans les sixties, alors qu’il était sideman (musicien de studio). Il a apporté une contribution considérable à de nombreux musiciens et groupes, la plupart du temps de manière anonyme. Ses collaborations se sont même étendues hors du Royaume-Uni (avec Eddy Mitchell ou Polnareff par exemple). C’est une expérience musicale qui lui a permis de devenir un véritable virtuose. Sa notoriété réside toutefois principalement dans sa contribution au groupe Led Zeppelin qu’il a créé à avec Jason Bonham, Robert Plant et John Paul Jones en 1968. C’est aujourd’hui l’un des groupes les plus admirés du hard rock et il a permis d’enrichir le rock grâce à l’emploi de techniques musicales hors pair.

Keith Richards

C’est l’un des leaders du groupe mondialement célèbre The Rolling Stones et aujourd’hui encore, il demeure un des guitaristes les plus talentueux du monde. The Human Riff de surnom, ce qui le distingue des autres guitaristes ce n’est pas sa virtuosité mais son extrême simplicité. Inspiré par le principe des accords ouverts que l’on retrouve dans le blues, il a contribué au monde rock en simplifiant le jeu guitaristique. Créateur de riffs, il donne à ses morceaux une couleur et une personnalité hors du commun.

Jeff Beck

C’est un guitariste qui, tout comme Eric Clapton et Jimmy Page, a contribué au groupe Yardbirds dans les sixties. C’est un groupe qui a permis de donner un nouveau souffle de virtuosité au rock anglais en ayant recours au répertoire du blues américain. Même s’il n’est pas aussi connu que Clapton et Page, il reste l’un des pionniers du rock et a mis en place des techniques qui sont aujourd’hui considérées comme piliers du genre musical. Dans les années soixante-dix, il a aussi participé au mouvement de fusion entre le rock et le jazz, puis est revenu au blues tout en ayant collaboré avec des figures importantes du rock et de la pop comme Joss Stone ou Rod Steward.

Eddie Van Halen

On peut comparer l’influence d’Eddie Van Halen dans l’histoire du rock à celle d’Hendrix. Guitariste autodidacte, il a apporté de nombreuses innovations techniques mais aussi mélodiques en développant par exemple, une méthode de jeu appelée « tapping à deux mains ». C’est une technique qui permet de créer une plus grande rapidité d’exécution en effectuant diverses acrobaties. Le guitariste est aussi à l’origine du groupe Van Halen qu’il a créé avec son frère en 1972. C’est un groupe qui a eu beaucoup de succès dans les années soixante-dix et quatre-vingt.

Brian May

Brian May guitariste emblématique de Queen a aussi obtenu, le 23 août 2007, un doctorat d’astrophysique ce qui n’est pas chose très commune dans le monde du rock. Le guitariste avait délaissé ses études et avait dû interrompre l’écriture de sa thèse en 1974 car il avait décidé se consacrer entièrement au groupe Queen. Il a construit lui-même sa guitare, créant ainsi un son unique en son genre. Il a contribué à Queen en introduisant un son rock plutôt agressif, se rapprochant du hard rock tandis que les morceaux du groupe sont éclectiques de base. A la mort de Fredy Mercury en 1991, il s’est quelque peu distancé de sa carrière musicale.

Slash

Slash est célèbre principalement de par sa contribution au groupe de hard rock Guns N’ Roses dont il a été le guitariste solo de 1985 à 1996. Se distinguant par son chapeau haut-de-forme, sa crinière pléthorique ainsi que son air boudeur, il a développé un son lourd en jouant de sa guitare Gibson Les Paul. On peut noter que de temps en temps, il n’hésite pas à changer d’instrument en piochant dans sa collection personnelle de 200 guitares. Il intègre dans son jeu du son clair propre aux balades mais aussi que son agressif tiré du hard rock. On le connaît aussi pour quelques collaborations prestigieuses avec des artistes tels Lenny Kravitz, Michael Jackson ou Iggy Pop. Après avoir quitté les Guns N’ Roses, il a entamé avec succès une très belle carrière solo.

Joe Satriani

Joe Satriani est mondialement connu pour avoir laissé son empreinte sur le hard rock intrumental mais aussi pour avoir été professeur au sein de la Berkeley University où il a guidé certains guitaristes célèbres comme Steve Vai ou Kirk Hamett. Il a participé à la tournée de Deep Purple en 1993 mais aussi au groupe Chicken Foot. Parallèlement, il est célèbre pour ses albums solo que l’on peut compter au nombre de 15 aujourd’hui. Il y fait preuve de son talent éclatant de compositeur et de sa virtuosité en jouant sur ses 6 cordes de guitare. Dans sa génération, c’est aussi un des guitaristes qui sont considérés comme étant les plus techniquement accomplis, sans parler du profond respect qu’il suscite dans le monde du rock. Sa maîtrise sans limites de l’ensemble des techniques de jeu pour guitare ainsi que sa virtuosité et son succès auprès du public font de lui l’un des meilleurs guitaristes de tous les temps.

B.B. King

De son vrai nom Riley B. King (B.B. correspondant à Blues Boys), ce guitariste est une véritable légende de l’histoire du jeu guitaristique. Disposant d’un vibrato qui lui est propre, il interprète ses morceaux en faisant ressortir une richesse d’émotions exceptionnelle. Il a été l’une des influences de guitaristes cités plus haut comme Hendrix ou Clapton et fait preuve d’un toucher inimitable qui donne à ses morceaux une personnalité unique et colorée.

Stevie Ray Vaughan

D’ordinaire appelé SRV, Stevie Ray Vaughan est un guitariste qui s’est retourné vers sources du blues, se distinguant ainsi à une époque où le rock privilégiait les spectacles emphatiques et les shows tape-à-l’œil. Il se démarque particulièrement de par son jeu authentique et sa virtuosité fougueuse. Dans les années soixante-dix, il a créé le groupe Double Trouble à l’aide de son frère, groupe ayant connu un succès progressif qui a connu son apogée dans les années quatre-vingt. Après un succès fulgurant sur des scènes du monde entier où on lui attribue une reconnaissance méritée, il est mort à l’âge de 36 dans un accident d’hélicoptère en 1990.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *