Si nous pouvons tirer bien des choses de nos ancêtres et de leurs histoires, la liste complète est bien difficile à terminer tant ce qu’il y a à dénicher est varié : recettes, morales, contes et légendes, conseils, savoir-faire et savoir-vivre, mais également dictons.

Il est bien connu que nos grands-parents étaient doués d’une incroyable sagesse qui ne cesse de décroître au fil des années. Heureusement, nous conservons ceux-ci comme un précieux bien et héritage et nous nous efforçons de ses les répéter, et de les expliquer à nos enfants afin de mieux leur expliquer ces proverbes remplis de bons conseils pour avancer sereinement dans la vie.

Cet article sera consacré à l’explication d’un dicton particulier, à savoir le fameux « autant que faire se peut ».

Les dictons, origines et interprétations

On désigne par dicton toute formule métaphorique ayant une signification à interpréter, et porteuse de sagesse et de conseil dans la vie d’une personne.

Elle peut parfois comporter une note humoristique, et est rédigée en fonction d’un style qui diffère d’une région et d’une zone géographique à une autre.

On estime que les premiers dictons furent écrits en latin, et portaient essentiellement sur l’agriculture et l’élevage (soit les deux principales vocations à l’époque !).

Parmi le sujets les plus abordés dans les dictons, on retrouve les dictons météorologiques (« En avril ne te découvre pas d’un fil. En mai, fais ce qu’il te plaît. »), les dictons sur l’amour (« L’amour est aveugle »), ou encore les dictons sur l’humanité de façon globale (« Je pense donc je suis »).

Autant que faire se peut, explications ?

Place aux explications sur la signification du fameux dicton dont cet article fait l’objet, à savoir « autant que faire se peut ». Par cela, on veut dire réaliser son possible et tout ce qui est en son pouvoir pour arriver à ses fins.

On estime qu’elle remonte aux années 1400, voire avant cette date !

On utilise également cette expression pour dire qu’on doit utiliser les moyens qui s’offrent à nous pour décrocher notre but, soit ne pas rater les différentes occasions.

On ignore donc la date exacte de l’apparition de ce dicton, mais une chose est sûre, le sens demeure le même à travers les années qui sont passées jusqu’à la date actuelle.

Il faut également savoir que le sens demeure plus ou moins le même, mais que plusieurs variantes sont apparues au fil des décennies dans certains pays, à savoir ce qui suit.

  • Dans la mesure du possible, en Argentine.
  • Autant qu’il est possible, en Hongrie.
  • Du mieux qu’on peut, au Pays de Galles.
  • Il faut ramer avec les avirons que l’on a, au Pays Bas.

Indéniablement, celui-ci est l’un des dictons les plus connus et les plus populaires à travers le monde.