Vous avez eu une bonne nouvelle puisque le test de grossesse est positif. Votre fillette ou votre garçon aura donc un petit frère ou une petite soeur, mais vous devez encore passer l’étape délicate de l’intégration pour que tous les membres puissent trouver rapidement leur place. Nous vous proposons quelques conseils pour que cette arrivée ne soit pas délicate.

N’hésitez pas à rassurer votre aîné

Bebe et plageVous avez forcément besoin d’une source d’informations très fiables, car de nombreuses données circulent sur Internet, mais elles ne sont pas toujours vérifiées. Sur le site https://www.bebe.net/, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour que cette arrivée soit la plus appréciable. Le plus important consiste à rassurer l’aîné, car il aura tendance à angoisser.

  • Soyez attentif à tous les signes qui pourraient être problématiques. Il faut alors réagir au plus vite.
  • Il est préférable de prévenir votre enfant le plus tôt possible, cela vous permet de l’intégrer dans toutes les démarches comme la décoration, l’achat des affaires…
  • Il aura sans doute de la colère qu’il devra impérativement évacuer par diverses méthodes même si les paroles ne sont pas réjouissantes.
  • Ne l’isolez pas, il est donc recommandé de l’aider à trouver sa place au plus vite notamment en lui demandant de venir aux échographies par exemple.

Une nouvelle place pour tous les membres

L’arrivée d’un bébé est complexe pour tous les membres de la famille que ce soit les enfants ou encore les parents. Chacun aura une place différente après la naissance, d’où l’intérêt d’être le plus précoce possible, cela vous évitera quelques désagréments par la suite. Il sera impératif de conserver cette organisation après l’accouchement notamment en intégrant à nouveau l’enfant pour qu’il puisse s’occuper de son petit frère ou de sa petite soeur. Lorsque les aînés se sentent à l’écart, ils ont tendance à développer des émotions négatives, l’équilibre n’est pas au rendez-vous et il n’est pas rare que des problèmes émergent.

Si vous constatez que la venue de cet enfant sera problématique, n’hésitez pas à consulter rapidement un psychologue ou à demander l’avis d’un médecin, cela vous permet de supprimer tous les comportements négatifs.

L’âge a-t-il une réelle importance ?

Certains pensent qu’il ne faut pas dépasser un certain nombre d’années avant d’accueillir un bébé, cela vous permet de conserver la même tranche d’âge. De ce fait, les spécialistes estiment que les aînés acceptent davantage la venue d’un autre enfant lorsqu’ils ont 4 ans au maximum. La complicité ne sera toutefois pas la même lorsque l’enfant aura atteint près de 8 ans. Les envies ne seront pas les mêmes et les frères et soeurs n’auront pratiquement pas de points en commun. De ce fait, si vous souhaitez accueillir un autre enfant dans votre famille, nous vous conseillons d’être assez précoce et de ne pas dépasser 4 ans de différence.

La qualité de l’intégration dépend aussi de votre participation, vous devez donc redoubler d’efforts et le piège consiste à réaliser des différences même inconsciemment. Pour les enfants même en bas âge, rien n’est finalement anodin.