Quand vous êtes écolier, vous n’avez pas d’autre choix que d’apprendre les tables de multiplication. Il s’agit ici d’un apprentissage obligatoire en mathématiques. Voilà même l’un des piliers qui permet de réussir le calcul mental et les calculs écrits. Bien souvent, les tables de multiplication sont considérées comme la bête noire des enfants !

C’est dès la classe de CP que les prémices seront abordées. Mais c’est vraiment en classe de CE2 que le véritable apprentissage commencera. Mais avant, il sera important de connaître ses chiffres. C’est la base ! Tout comme vous ne pouvez pas apprendre la lecture avant de connaître les lettres de l’alphabet et quelques règles d’orthographe !

Tables de multiplication : pourquoi éviter la récitation en bloc?

Comme vous le lirez sur table-de-multiplication.com, l’apprentissage sera d’autant plus facile que :

  • les enfants sauront exactement à quoi peuvent leur servir les tables de multiplication dans la vie de tous les jours
  • ce sera intéressant et ludique. C’est souvent par le jeu que les enseignants arriveront à capter l’attention de leurs troupes !
  • les enfants comprendront pourquoi 3X5=5X3. Au moins, ils auront moins de combinaisons à apprendre !

Et tout retenir en bloc, c’est bien, ou pas ! L’idéal reste quand même de réussir à répondre sur des combinaisons aléatoires. Par contre, une fois que ce sera mémorisé, il ne faudra pas pour autant relâcher les efforts. En effet, si vous n’utilisez pas les tables de multiplication, que vous ne vous exercez pas, il faudra moins de temps pour les oublier qu’il n’en a fallu pour les apprendre. Vous l’aurez compris, une piqûre de rappel à chaque rentrée de grandes vacances scolaires est plus que nécessaire ! Ici, la clé de la réussite est vraiment la répétition. Mais encore une fois, il faut que ce soit intéressant et ludique. À défaut, vous rebuterez plus les enfants que vous n’allez les attirer.

Table multiplication

La première table qui est présentée est toujours la table de 2. Ici, il faut juste doubler le chiffre multiplié par 2. Les enfants doivent donc faire appel à la table d’addition qu’il maîtrise déjà parfaitement. Enfin, normalement ! Viendra ensuite la table de 5 qui n’est pas bien compliquée non plus. Ici, tous les résultats se terminent forcément par 0 ou par 5.

Quant à la table de 10, là non plus, pas de grande difficulté puisqu’il suffit de placer un 0 derrière le chiffre multiplié. Pour la table de 4, ce sera juste le double de la table de 2. Pareil pour la table de 8 par rapport à la table de 4. La plus grande des difficultés réside vraiment dans l’apprentissage de la table de 7. Mais rassurez-vous, ce ne sont pas les sites spécialisés qui manquent, ni les moyens mnémotechniques, ni les méthodes d’apprentissage. Vous avez notamment la méthode des mains qui fonctionne bien pour les tables de 6 à 9. D’ailleurs, il n’est pas rare de croiser encore des adultes qui comptent sur leurs doigts !