Nous sommes tous différents. Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde, comme tout le monde ne peut pas nous plaire. C’est une évidence qu’il ne faut surtout pas perdre de vue. Accepter que les autres soient différents de nous, c’est déjà accepter d’être soit même différent des autres. Apprendre à vivre avec ses différences, c’est se connaitre et comprendre les autres, c’est ne pas juger, ne pas haïr, ne pas rejeter, c’est être tolérant, c’est avoir un regard complaisant sur l’autre. Alors là, c’est un grand pas de fait dans l’acceptation de ses différences.

Etre indifférent au regard des autres

Accepter ses différences, c’est s’afficher le plus normalement du monde, avoir ses propres convictions, ne pas avoir à changer ses habitudes, ses comportements, sa philosophie, etc, pour le plaisir des autres.

Comment ? C’est surtout en restant :

  • Soi-même
  • Authentique
  • Respectueux

Il ne faut pas essayer de plaire à tout le monde, c’est mission impossible. Plaire à ceux que vous aimez, c’est déjà pas mal. Vous devez vous en tenir à la règle de ne pas vous soucier du regard des autres, de leurs jugements, de leurs opinions ou avis. Vous ne devez en rien changer, vous devez rester vous-même, avoir votre propre mode de vie, être fidèle à vos idées et respecter les idées d’autrui.

Respect, authenticité et estime de soi

Nous passons notre vie à être jugé, c’est ainsi et pas autrement ! C’est notre environnement qui nous modélise de la sorte, c’est notre société qui nous pousse à avoir un regard critique sur l’autre, un jugement qui n’est pas forcement bon. Une personne peut paraître à vos yeux stupide, mais génial pour une autre personne que vous. N’est-ce pas là, une preuve vivante que nous sommes tous différents ?

Que nous reste-t-il comme choix sinon que de nous donner la capacité d’accepter et le devoir de résister à la frustration ?

Les jeunes autant que les plus vieux sont victimes d’harcèlement, d’intimidation et autres agressions, juste par ce que leur différence est marquée. De quel droit s’autorise-t-on à juger et à condamner ?

Il ne faut pas céder à la pression, ne pas avoir peur, ne pas avoir honte de votre différence, mais plutôt l’assumer ouvertement.

Nous sommes tous différents, c’est une règle que tout le monde doit adopter pour comprendre que l’autre, c’est un peu vous. Ce n’est que de cette façon que l’acceptation de la différence de l’autre soit effective et réelle.

Ce n’est quand même pas si mal que ça d’être différent des autres, c’est même bon d’être différent quand on aime les autres et que l’on veuille les aider, leur être utile, être présent pour eux quand il le faut. Cela n’est possible que si l’on s’aime soi-même.

En résumé, disons que la différence se cultive et que si on est mal dans sa vie, on est automatiquement mal avec les autres.