Vous avez opté pour un abattant de WC Japonais. C’est un choix judicieux. Cependant savez-vous que vous pouvez l’installer sans faire appel à un plombier, et ce, même si vous n’êtes pas expert en bricolage ? Il vous suffit de disposer des outils nécessaires, de suivre nos conseils et le travail est fait.

Le nécessaire avant l’installation

Avant d’acheter votre abattant, il est préférable de mesurer la distance qui correspond au bord inférieur de votre toilette jusqu’au réservoir. On l’appellera la distance A, et A doit être supérieur à 50 cm. Ensuite, la distance B correspond à la distance de votre réservoir jusqu’au début du trou et elle doit être supérieure à 8 cm. Puis la mesure C qui correspond à l’entraxe et est comprise entre 11.8 et 16,5 cm. Attention l’emplacement du support doit être lisse et sans rebord.

Si votre distance A est inférieure à 50 cm, il faudra opter pour un abattant « petit modèle ». Ensuite, il faut sortir votre nouvel abattant de son emballage et lire la notice afin de connaître l’utilité de chaque élément. Puis disposez vos outils et votre abattant WC japonais près de vous. Enfin, dévissez le papillon sous la céramique qui vous permettra de retirer votre lunette de toilette actuelle. Aussi, il faudra installer une prise électrique juste à côté de votre cuvette, et cela doit être un peu en hauteur.

L’installation

Pour l’installation de votre abattant de WC Japonais, vous n’avez pas besoin de tout l’attirail de plomberie mais un tournevis et une clé à molette feront largement l’affaire. Si vous êtes prêt ? Voici les étapes que vous devez suivre :

  • Retournez votre nouvel abattant de toilettes japonaises et retirez la platine de fixation fournie avec.
  • Insérez les chevilles dans les orifices de votre céramique.
  • Installez la platine de fixation et les vices que vous devrez bien centrer et le plus souvent un peu plus vers l’arrière.
  • Visez les vices à l’aide du tournevis et assurez-vous que le vice s’adapte au pas de vice de la partie inférieure de la cheville.

Pour finir, emboîtez votre abattant dans la latrine en le faisant glisser.

La plomberie

Pour cette étape, il faudra premièrement fermer l’arrivée d’eau et à l’aide de la clé à molette desserrer les croûtes. Par la suite, raccordez le joint “T” fourni avec votre abattant et placez le petit plastique blanc sur votre arrivée d’eau classique. Raccordez votre ancien circuit d’eau à la deuxième extrémité du « T » après avoir joint le tuyau de l’abattant japonais au plastique blanc vissé sur le « T » et sur l’abattant. Une fois cette étape terminée, il faut :

  • rallumer l’arrivée d’eau et vérifie qu’il n’y a aucune fuite,
  • brancher votre nouvel abattant sur secteur préalablement installé,
  • suivre les instructions lues sur la notice et procéder aux réglages de votre abattant de WC japonais,
  • profiter de votre nouveau monde de douceur et de bien-être !

Pour l’entretien, on vous conseille d’utiliser de l’eau et des chiffons type microfibres.

En conclusion, l’installation d’un abattant WC japonais se fait en trois étapes dont la préparation du nécessaire, l’installation de l’abattant en suivant nos instructions et enfin le réglage de la plomberie. Après ces trois étapes, vous pouvez jouir de votre matériel à l’aide de sa commande.

WC japonais lavant : tout pour la propreté et le confort

Le wc japonais séduit par la présence d’un système de lavage et de jets massants qui garantissent une propreté optimale après votre passage aux toilettes. Il est tout à fait possible de transformer vos toilettes classiques en washlet ou WC lavant. Le tout est d’acheter les kits caractéristiques de ces toilettes japonaises à l’instar des systèmes d’options lavantes et de chauffage de la lunette et du siège.

Pour faire simple, le mieux est d’installer un WC japonais monobloc. C’est en tout cas la formule adéquate pour une nouvelle maison ou pour un projet de rénovation de la salle de bains.

Si vous désirez un système de chasse d’eau cyclonique en deux ou trois étapes de lavage, veillez à ce que le débit d’eau pour l’alimentation des toilettes présente un flux d’environ 20 litres par minute. Si le WC japonais de votre choix embarque un réservoir de chasse d’eau de 5 litres ou plus, vous n’êtes aucunement soumis à cette contrainte lors de l’installation.

Ce type de WC présente un ensemble de systèmes de lavage à l’eau chaude. Le débit est réglable en fonction de vos préférences. Le dispositif présente également des jets massants pour un nettoyage optimal et sans difficulté. Le système est conçu pour ne pas laisser l’eau s’éparpiller au moment de se laver.

WC japonais lavant : des fonctionnalités avancées

Avec un WC japonais dans votre salle de bains, vous pouvez vous passer totalement des papiers hygiéniques. Cela permet de renflouer votre économie d’argent. C’est aussi un geste louable pour la protection de l’environnement et de l’écologie.

Divers modèles de toilettes japonaises existent sur le marché. Pour un maximum de confort, il convient d’opter pour un modèle bénéficiant des innovations technologiques et numériques.

Optez par exemple pour un WC japonais monobloc avec un système de télécommande électronique. Veillez également à ce que le dispositif embarque une fonction Bluetooth permettant de le commander depuis votre Smartphone.

Parmi les fonctionnalités innovantes de du WC lavant japonais, il y a la détection du mouvement, la montée et descente amortie du couvercle et de la lunette, le système de chauffage de la lunette et du siège, le réglage automatique des buses autonettoyantes et en même temps de la pression d’eau. Il y a aussi le déclenchement automatique de la désodorisation, le séchage à l’air chaud…

Par ailleurs, choisissez un modèle de toilettes japonaises avec un affichage LCD. Cela vous aide à contrôler efficacement la gestion des fonctionnalités depuis la télécommande automatique ou depuis votre Smartphone