La trottinette a envahi notre quotidien, notamment dans les grandes villes. Elle se dévoile comme une confortable alternative à la voiture qui est beaucoup plus gourmande en ressources. Que vous souhaitiez opter pour le freestyle ou un déplacement dans une grande ville, il y a quelques conditions à ne pas négliger. En effet, une chute peut rapidement se produire et s’accompagner de dommages corporels conséquents et même très graves.

Porter un casque trottinette freestyle

Pour le freestyle, vous évoluez souvent dans un skatepark avec différentes rampes. Il n’est donc pas obligatoire de porter un casque, mais il est vivement recommandé au même titre que les protections. Ces dernières peuvent être utilisées pour les mains, les coudes et les genoux. Par contre, dès que vous roulez sur des routes dont la vitesse maximale est de 80 km/h, il est obligatoire d’enfiler un casque si vous vous déplacez en trottinette. Vous êtes ainsi logé à la même enseigne que les motards.

  • Privilégiez dans ce cas un équipement rétro-réfléchissant et les feux de position doivent être allumés. Cela permet d’être bien vu.
  • Pour le freestyle, ces exigences ne sont pas nécessaires, mais vous aurez tendance à utiliser la trottinette pour rentrer chez vous.
  • De ce fait, dès que vous sortez du cadre du skatepark, il faudra opter pour un casque au même titre que les vélos.
  • Il peut donc être judicieux d’adopter cet accessoire pour le freestyle et pour les déplacements classiques.

Si vous vous déplacez uniquement dans les villes, ne négligez pas le casque puisque les dangers sont réels. Il suffit de regarder les actualités pour comprendre que ces engins sont au cœur de nombreux accidents. Vous n’avez pas une carrosserie pour vous protéger, les chocs peuvent donc être violents. Pour une circulation en toute sérénité, adoptez un casque. De plus, les fabricants proposent désormais des versions design et stylées.

casque trottinette freestyle

Comment choisir un casque ?

Vous avez pu le comprendre, il sera obligatoire hors agglomération et non obligatoire dans les villes ou dans les zones dédiées au freestyle. Toutefois, à cause du risque d’accident et de chute, il est conseillé de choisir un casque robuste. Il y a bien sûr celui utilisé pour le vélo qui sera parfait, il enveloppe bien le sommet de la tête et il est épais. Par contre, pour le freestyle, il peut être un peu plus complet.

Ce sont souvent les modèles utilisés pour le skateboard et les rollers, ils sont un peu plus épais et fiables. Vous avez une sangle solide pour l’accrocher au niveau du menton et il y a même des éléments réfléchissants. Cela sera parfait lors des déplacements en ville pendant la nuit. Si vous êtes un adepte des skateparks, sachez qu’il y a des modèles assez stylés qui ne sont pas forcément onéreux.

Toutefois, regardez le rapport qualité/prix ainsi que les matériaux utilisés. Pour qu’un casque soit efficace, il doit impérativement protéger votre tête lors d’une chute. Si vous ne le portez pas, vous risquez un traumatisme crânien.