Conduire une trottinette électrique en ville repose sur le respect et le suivi d’un nombre d’éléments à connaître. Elle exige une assurance et une protection importante face aux risques que peut présenter sa conduite.

Malgré sa multiplicité et son efficacité pour les transports individuels, l’usage fait de ce type de moyen roulant demeure encore sous l’ombre face au grand public. Pour en savoir davantage sur ce qui est obligatoire dans l’usage d’une trottinette électrique, lisez cet article.

Qu’est-ce qu’une trottinette électronique ?

Connue pour la facilité qu’elle apporte lors des courts trajets, la trottinette électrique est un engin qui ne cesse de s’imposer dans les meilleures catégories d’engins.

Conduite facilement en ville, ce type de patinette représente une meilleure alternative pour éviter les embouteillages présents sur la route. Devant les grèves des transports en commun, l’usage de cette patinette est pourvu d’une grande efficacité.

Comme chaque véhicule, ce moyen de transport dispose d’une assurance et doit être conduit en suivant les règles préétablies par les autorités municipales de votre localité. Ainsi, toute conduite de trottinette électrique doit être accommodée au port obligatoire de casque sur la route et au respect de la vitesse de conduite.

Les règles de conduite à respecter à trottinette

À trottinette, la vitesse de conduite représente un élément indispensable et nécessaire qu’il ne faut pas négliger. Avant d’entamer tout processus de conduite, il est bienséant de vous tourner vers les autorités administratives de votre localité.

Ces derniers pourront vous éclairer sur le lieu exact de circulation de cette patinette. Cependant, la trottinette électrique doit circuler sur les pistes et bandes cyclables. Sa conduite ne doit en aucun cas, excéder la vitesse de 25 km/h, peu importe sa puissance. Lorsqu’elles respectent les mesures de protection à savoir le port de casque et le respect de la vitesse maximale, les trottinettes électriques peuvent également circuler sur une route verte et autorisée.

Étant des moyens de transport qui peuvent circuler sur les trottoirs, ces patinettes doivent être conduites suivant une vitesse suffisamment modérée. Cela permet de ne pas déranger les piétons dans leur marche.

Quelles sont les meilleures protections pour une trottinette électrique ?

Si vous souhaitez profiter au maximum de l’usage de votre trottinette électrique, sachez qu’il existe un certain nombre d’actes de protection nécessaires que vous devrez mettre en pratique.

Il est vrai que dans les agglomérations, le port de casque n’est pas si important pour les adultes et les jeunes de 12 ans au moins ; cependant, l’on n’est jamais trop prudent. Il faut alors prendre son assurance et s’équiper convenablement afin d’éviter les probables dommages notamment liés à la vitesse de votre engin sur la route.

L’autre point indispensable dans la conduite de ce modèle de véhicule est qu’il soit équipé d’un klaxon. Dans une circulation nocturne, la visibilité devient insuffisante. Dans ces cas, la conduite des trottinettes électriques exige le port de gilet de haute visibilité.

N’oubliez pas d’ajouter à votre moyen de transport des feux arrière ainsi que les freins et si possible un dispositif rétro-réfléchissant.

Est-il nécessaire de prendre une assurance pour une trottinette électrique ?

Comme n’importe quel type de moyen roulant, la trottinette électrique mérite la souscription à une assurance. Pour cela, on dénombre trois catégories d’assurances indispensables pour une patinette.

D’abord, une assurance qui devra couvrir vos blessures en cas de chute ou d’accident. Ensuite, une assurance qui prendra en charge les dommages occasionnés par votre moyen roulant à l’endroit d’un tiers ne doit pas être négligée. Pour finir, votre trottinette électrique peut être victime de vol. Il est donc recommandé de souscrire à une assurance qui s’occupe de votre engin en cas de vol ou de dégradation.

L’ensemble de ces assurances regroupe une assurance de responsabilité civile qui ne saurait être reléguée au second rang. Lorsque vous utilisez votre trottinette électrique, vous pourriez endommager certaines propriétés d’autrui. Une assurance responsabilité civile vous met à l’abri des dépenses inespérées en cas de dommages causés par votre engin. Il est donc crucial et inconditionnel de souscrire à une assurance.

Il est aussi obligatoire de déclarer sa trottinette électrique. C’est une condition sine qua non pour être en règle dans son utilisation.

En cas d’infraction de l’une ou l’autre des infractions, vous serez soumis à une amende allant de 35 euros à 135 euros selon le niveau de l’infraction commise. À noter qu’en cas de conduite d’une trottinette électronique par un enfant de moins de 12 ans, une amende de 135 euros sera infligée aux parents.