Artblog.fr » Auto / Moto » Auto-entrepreneur : quel crédit auto pour votre voiture ?

Auto-entrepreneur : quel crédit auto pour votre voiture ? 27

Ce n’est pas évident de se retrouver dans toutes ces propositions bancaires alléchantes lorsqu’on cherche à financer ses projets professionnels. Comment financer l’achat d’un véhicule de fonction ? Quel crédit auto choisir ? Voici quelques conseils pour vous accompagner dans votre démarche. Vous pouvez également vous renseigner sur la Maaf.fr.

Faites le point sur vos besoins

Voiture de fonction ou bien personnel

Vous êtes autoentrepreneur et vous avez besoin de vous déplacer dans le cadre de votre activité. Ne vous précipitez pas et pesez le pour et le contre avant de déclarer le véhicule que vous achèterez en tant que voiture de fonction.
Avant de faire vos démarches, vous devez évaluer ce que vous attendez de votre futur moyen de déplacement. Avez-vous besoin de vous déplacer beaucoup, et régulièrement ? Voulez-vous louer ou acheter ? Utiliserez-vous votre véhicule de fonction en dehors du travail ? Pour combien de temps en aurez-vous besoin ? Devrez-vous faire un crédit auto ou avez-vous assez de liquidité ?
La TVA sur la location ou l’achat lorsque le véhicule n’est pas un utilitaire n’est pas récupérable. Attention, si vous ne pouvez pas prouver fiscalement que vous disposez d’un véhicule personnel pour effectuer vos déplacements personnels, vous devez calculer une quote-part d’utilisation personnelle, afin d’être transparent. Vous ne pourrez pas faire passer en dépense professionnelle l’intégralité de la facture, il faudra participer personnellement.
Si vous ne déclarez pas de véhicule de fonction, vous pouvez passer vos dépenses en note de frais, qui comprennent l’usure du véhicule, les frais d’entretien, le combustible et l’assurance (les frais de parking sont comptés séparément). Pour plus de renseignements, rendez-vous sur La Maison de l’Entrepreneur.

Credit auto

Possibilités de financement

Il existe quatre différents types de financement automobile pour les entreprises :
Le crédit auto
Le crédit bail ou location avec option d’achat (LOA)
La location longue durée ou LLD
Le paiement cash
Si vous ne payez pas cash, et si vous n’avez pas l’intention de louer votre voiture, la meilleure solution reste encore le crédit auto. Evidemment, ce financement vous est proposé uniquement dans le cadre de l’achat d’un véhicule de tourisme et d’un véhicule utilitaire. Une fois l’investissement effectué et les clefs en votre possession, les fonds sont versés à votre structure qui commencera à rembourser le prêt un mois après.

Optez pour le crédit auto

Comment bien le choisir

Vous verrez de nombreuses offres sur le marché par les banques et les organismes financiers. Choisissez d’abord un emprunt qui s’adapte à vos besoins et à votre budget. Un bon créancier doit savoir comprendre et s’adapter à vos attentes, qu’il s’agisse d’acheter neuf ou d’occasion, ou bien de financer la totalité de votre bien professionnel ou en partie. Il doit aussi être souple en fonction de vos flux de trésorerie. Vous devez aussi pouvoir choisir la durée d’étalement de votre remboursement et la date des prélèvements.
Certaines banques vous offrent des conditions avantageuses même sans apport personnel de votre part. Pour vous simplifier la vie, il existe aussi des packs liant votre emprunt et assurance auto Tous Risques, mais aussi des assurances emprunteur qui vous protègent en cas de coup dur pour votre société ou vous-même.

Astuces pour décrocher le meilleur taux

Selon La Tribune, les taux de crédit auto peuvent varier de 4 à 10% en fonction des offres, comparez bien avant de vous prononcer ! Faites le tour du marché, guettez les promotions, renseignez-vous sur les packs. Conseil important : faites des économies avant de chercher à emprunter. En effet, les offres attractives sont souvent réservées aux sociétés capables de respecter des délais d’emprunt au maximum.

L’assurance auto
L’entreprise est considérée comme étant la personne morale assurée. Il faut ensuite rédiger un deuxième contrat dans lequel vous vous désignerez conducteur principal : les clauses reviennent sur l’idée que vous devez utiliser la voiture uniquement lors de vos déplacements professionnels. Vous pouvez éventuellement étendre votre protection et assurer les membres de votre famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *