Prêt à rejoindre les nombreux autres entrepreneurs qui ont décidé de lancer leur projet d’entreprise en France ?

Découvrez les organismes qui pourront vous proposer des aides et un accompagnement à la création de votre entreprise.

Les différents organismes d’aide

Pôle Emploi

Pôle Emploi est probablement l’organisme à contacter en priorité lorsque vous préparez votre projet de création d’entreprise, notamment si vous êtes au chômage. Le conseiller référent pourra faciliter votre recherche grâce à de nombreux outils et services tels qu’Activ’Créa. Il pourra également vous aider à constituer un réseau d’entrepreneurs tout en vous montrant les aides financières dont vous pourriez bénéficier.

Les Chambres de Commerce et d’Industrie

Les Chambres de Commerce et d’Industrie offrent un accompagnement personnalisé, des formations et des ateliers pour l’aide à la création d’entreprise. Le site CCI de France propose également un véritable guide à travers ses articles pour connaître les aides dont les créateurs peuvent bénéficier.

Agence France Entrepreneur

Agence France Entrepreneur aide les entreprises en lancement ou en développement grâce à un accompagnement personnalisé. Selon l’entreprise, l’AFE peut l’aider à se constituer un réseau, trouver un financement ou s’informer en matière de droit par exemple. Agence France Entrepreneur agit aussi bien au niveau national que local pour aider d’un maximum d’entrepreneurs.

BPI France

BPI France offre un accompagnement au niveau du financement pour la création d’une entreprise. Il facilite ainsi la recherche de prêts selon le montant souhaité.

Réseau Entreprendre

Réseau Entreprendre est une association constituée d’entrepreneurs bénévole qui viennent en aide aux entrepreneurs qui en sont au stade de la création et au développement de leur entreprise. L’association Réseau Entreprendre offre un accompagnement, des aides financières ainsi qu’un réseau d’aide.

BGE

BGE est une association qui vient en aide aux créateurs d’entreprise. Les futurs entrepreneurs disposent ainsi d’un conseiller qui pourra établir avec eux un business plan, des aides financières dont ils pourraient avoir le droit ainsi qu’une étude de marché par exemple.

Les aides financières

ACRE

L’ACRE est une aide à la création d’entreprise. Lors de la première année, elle permet de bénéficier d’une exonération partielle des charges sociales pour les personnes au chômage. La demande d’ACRE doit être envoyée au CFE dans un délai de 45 jours après la création de son entreprise.

ARCE

L’ARCE permet d’obtenir 45 % des allocations chômage restantes lors de la création d’entreprise. Cette démarche permet de se constituer un financement pour investir dans son projet d’entreprise.

ARE

Lorsqu’un créateur d’entrepreneur bénéficie d’allocations de Pôle Emploi, il est possible de les maintenir si les revenus de l’entreprise sont trop faibles. Le RSA peut également être maintenu pour les mêmes raisons.

Le crédit d’impôt recherche

Le CIR est réservé aux entreprises dédiées aux activités R&D (recherche et développement). Il permet de réduire les impôts de ce type d’entreprise, sans limite de taille. Il est donc très prisé chez les entrepreneurs.

NACRE

Le dispositif NACRE permet d’obtenir un prêt à taux zéro. Il est régi par un organisme agréé qui suit le développement des entreprises dès son élaboration.

Des démarches qui prennent du temps

Avant de se lancer dans cette aventure, il est nécessaire de prendre le temps d’étudier le fonctionnement et le processus de l’entrepreneuriat. Il est donc conseillé de s’entourer très tôt de personnes compétentes qui pourront vous aiguiller et répondre à toutes vos questions. Il est possible de contacter des conseillers dès l’ébauche de vos projets afin de ne pas vous retrouver seule face aux démarches administratives.