Les débats sur la légalisation du cannabis vont bon train en Europe et en Amérique du Nord. Depuis des années, partisans et opposants à cette légalisation s’écharpent lors de débats médiatiques et politiques parfois tendus. Pourtant, il existe des substances qui, si elles sont apparentées au cannabis, sont d’ores et déjà autorisées à la consommation. L’une de ces substances est le CBD, que l’on retrouve dans divers produits aujourd’hui disponibles sans que cela ne provoque de polémique. Alors, dans quelles conditions cette vente s’effectue-t-elle et sur quoi porte-t-elle exactement ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Le CBD, une substance qui peut être vendue en France ?

Commençons d’abord par définir l’objet de nos discussions : qu’est-ce que le CBD, exactement ? Cette appellation renvoie en réalité au cannabidiol : il s’agit d’une substance extraite du cannabis « classique » (ou chanvre) et qui est par la suite utilisée dans divers produits. S’agirait-il d’une drogue circulant en complète liberté au nez et à la barbe des autorités ? Eh bien pas tout à fait : contrairement au THC (une autre molécule qu’on trouve dans le chanvre ou cannabis), le CBD n’a aucune propriété stupéfiante et ne produit donc pas les mêmes effets sur les personnes l’utilisant. Maintenant que nous avons défini le CBD et que nous avons surtout établi ce qu’il n’est pas, on est en droit de se demander ce à quoi peut bien servir cette substance.

Pourquoi peut-on vendre du CBD en France ?

En effet, si le CBD est vendu sous diverses formes, c’est bien parce qu’il promet certains avantages non-négligeables. Ainsi, cette molécule permettrait à l’organisme de lutter contre les maux de tête et les nausées, et pourrait potentiellement faire reculer des troubles aussi divers et dangereux que les crises d’épilepsie, la maladie de Parkinson ou la schizophrénie. Et ce n’est pas tout ! Pour parachever ce tableau, le CBD permettrait également d’alléger les troubles de l’anxiété et du sommeil, voire de soulager certains types d’inflammations. On l’aura compris, il y a de grandes vertus potentielles à tirer de la consommation de produits incluant du CBD.

Le mot-clé ici est cependant « potentielles », car les différentes études ayant permis d’arriver à ces conclusions demandent encore à être approfondies et confirmées dans les années à venir.

Les effets secondaires possibles, comme un éreintement chez certaines personnes ou un manque d’appétit, sont également à prendre en compte même si, comme les potentiels effets positifs mentionnés plus haut, ils demandent eux aussi confirmation par de nouvelles études, ainsi que des expériences accréditées officiellement.

Dans quel cadre le CBD est-il vendu sur le territoire français ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, il est cependant possible de se procurer dès aujourd’hui des produits incorporant du CBD dans leur composition. Quelles formes prennent ces produits ? Une multitude : ainsi, on pourra se procurer aussi bien des huiles que des pâtes et autres produits alimentaires contenant du CBD. En somme, une personne souhaitant avoir accès à cette substance a véritablement l’embarras du choix. Alors, comment s’y retrouver parmi les multiples options mises à disposition sur le marché ?

Il faut tout d’abord garder à l’esprit la distinction très importante évoquée plus haut : le CBD, contrairement au THC, n’a aucune fonction stupéfiante, il n’y a pas de « high » à atteindre en le consommant et c’est bien ce qui a rendu sa légalisation et sa commercialisation plus aisées. Cependant, la réglementation en place interdit formellement l’inclusion de THC dans les produits se présentant comme des dérivés du CBD. Même la plus infime présence de cette molécule dans le produit final est ainsi sanctionnée par la loi. Pour un consommateur avisé, il faudra ainsi faire attention aux pourcentages affichés sur les notices des produits achetés. Quant aux fabricants et vendeurs des produits en question, ils doivent, pour mener à bien leur activité, veiller à séparer le THC du CBD au moment de la fabrication de ce dernier et avant de l’inclure dans un produit fini. le CBD est donc :

  • une substance qui peut aider a la création de nouveaux produits ;
  • une molécule qui peut nous aider à faire face à des problèmes de santé du quotidien.